4 ans après la tempête Xynthia, point de situation de la politique globale de gestion des inondations du MEDDE

xynthia plaqueIl y a 4 ans, entre le 26 février et le 1er mars 2010, la tempête Xynthia faisait 35 victimes dans le seul département de la Vendée (dont 29 sur la commune de La Faute-sur-Mer), 12 dans le département de la Charente-Maritime, 2 en Loire-Atlantique, 2 en Pyrénées-Atlantiques, 1 dans le département des Hautes-Pyrénées et 1 dans l’Yonne.

Avec 17 millions d’habitants exposés au risque inondation, 9 millions d’emplois exposés au débordement de cours d’eau, et un coût annuel de dommages variant de 650 M€ à 800 M€, dont la moitié pris en charge par le régime de solidarité nationale « catastrophes naturelles », la France est régulièrement marquée par des catastrophes.

Pour faire face à ces enjeux essentiels de sécurité des personnes et des biens, l’Etat développe et porte une politique globale de gestion des inondations. Cette politique, pilotée par le ministère du développement durable en lien avec le ministère de l’intérieur et les autres ministères concernés, s’articule principalement autour :

  1. de la mise en œuvre de la directive inondation, qui amènera en particulier à définir des stratégies locales sur des territoires prioritaires : pour mettre en œuvre ces stratégies, les collectivités pourront s’appuyer sur un compétence nouvelle, en matière de prévention des inondations, créée par la loi MAPAM. (122 TRI ont été définis en 2012, et serviront de base aux stratégies locales. La stratégie nationale a fait l’objet d’une concertation de l’ensemble des parties prenantes au cours de l’année 2013 et sera prochainement adoptée)
  2. du plan submersions rapides (2011-2016), élaboré suite à la tempête Xynthia et aux inondations du Var en juin 2010, et validé le 17 février 2011 après une large concertation (500 M€ engagés sur le FPRNM de 2011 à 2016, objectif de 1 200 km de digues rénovées, dont 343km en cours ou déjà réalisés)
  3. de l’appel à projets PAPI (programmes d’action de prévention des inondations) qui soutient l’émergence de programmes globaux dans les bassins de risques, et les finance, (80 projets PAPI et PSR labellisés nationalement et localement depuis 2011, représentant 952 M€, dont 385 M€ pour l’Etat)
  4. de l’achèvement des acquisitions de biens exposant leurs occupants à des menaces graves pour leur vie. (1150 biens acquis en Vendée et Charente-Maritime, dans les zones de plus fort risques. Les biens non protégeables, et non acquis à l’amiable, font l’objet de procédures d’expropriation pour assurer la sécurité des personnes)

Lire dans les détails l’état d’avancement des mesures de la politique de prévention et de gestion face aux risques d’inondation et de submersion sur le site du ministère : http://www.developpement-durable.gouv.fr/4-ans-apres-la-tempete-Xynthia-et.html

Pour ne pas oublier :

    1. Trois ans après Xynthia, les Littoraux charentais inquiets

    2. La commémoration de Xynthia permet aux Elus de fustiger la folie procédurale de l’Etat

    3. Quel courant de pensée, deux ans après Xynthia

    4. Xynthia : le point deux ans après

    5. Inondations dans le Var en 2010: ne pas les oublier

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*