Anglet reçoit le label Pavillon Orange

Le label « Pavillon orange » vient d’être décerné à la Ville d’Anglet par le Haut Comité Français à la Défense Civile. Ce label récompense la commune pour sa politique de gestion des risques majeurs et notamment pour la mise en place d’un Plan Communal de Sauvegarde.
identite visuelle anglet

Un label qui récompense la prise en compte et la gestion des risques majeurs

Le Haut Comité Français à la Défense Civile le rappelle, «les deux tiers des communes françaises sont exposées à un ou plusieurs phénomènes naturels et une commune sur trois est à proximité d’un site industriel classé ». Le Plan Communal de Sauvegarde permet de se préparer pour faire face à un évènement de sécurité civile. Or, constate le HCFDC, malgré l’obligation légale « moins de 20 000 communes ont effectivement réalisé ce PCS ».

pavillon orangeLe « Pavillon orange » a été créé pour aider les communes dans la montée en puissance de leur PCS et valoriser par une labellisation celles ayant mené des actions concrètes face à la gestion des risques majeurs. Effectif à Anglet depuis le 3 août 2006 ce PCS fait l’objet de mises à jour afin de préparer, en cas de besoin, l’alerte, le transport et l’hébergement de la population, d’assurer la continuité des services et d’organiser le dispositif municipal de crise. La remise officielle du « pavillon orange » à la Ville aura lieu le 24 septembre prochain au Sénat.

Instaurer une véritable culture de la sécurité civile

Le Dossier Départemental des Risques Majeurs établi par la Préfecture des Pyrénées‐Atlantiques a répertorié trois risques naturels majeurs sur le territoire d’Anglet : les inondations, en particulier les crues rapides, les tempêtes, les mouvements de terrain (falaises de la plage du VVF). Le PCS de la Ville d’Anglet y ajoute les risques de feux de forêt dans le massif du Pignada et du Lazaret.

Les risques technologiques recouvrent quant à eux les risques industriels, en raison de la présence d’industries dangereuses à proximité ou sur le territoire de la ville, et les risques liés aux transports de matières dangereuses (route, rail, bateau). L’engagement de la Ville contre le transfert de NAT sur le port de Bayonne en est une illustration. « Il s’agit d’instaurer une véritable conscience du risque et une culture de la sécurité civile auprès de la population et des acteurs du territoire », explique le maire d’Anglet, Jean Espilondo. « La municipalité joue son rôle de vigilance et de protection. Nous avons souhaité informer les angloys des risques majeurs du territoire et de la conduite à adopter en cas d’alerte ».

Ainsi, un guide réalisé par la Ville « Risques majeurs : que faire ? » a été adressé à tous les Angloys en avril 2011 ; il détaille les consignes et mesures de prévention pour chaque risque majeur de la commune en attendant, en cas d’alerte, les consignes des services de secours et de sécurité. Le PCS d’Anglet structure pour sa part à la fois l’organisation de la prévention et celle des mesures à tenir face à une situation de crise.
Une simulation pour tester le dispositif opérationnel de gestion d’un risque majeur

Afin de tester le dispositif opérationnel de commandement du PCS de la Ville et l’alerte de la population, une simulation de gestion d’un accident a été organisée en octobre dernier. Il portait sur la gestion d’un accident de transport de matière dangereuse.

Un travail entamé en 2006« Le PCS est effectif à Anglet depuis 2006, précise Jean-Michel Lambert, directeur de l’administration générale. Il fait l’objet de mises à jour constantes pour préparer, en cas de besoin, l’alerte, le transport, l’hébergement des populations, ainsi que la mise en place des services d’urgence et du dispositif de crise. » Des « fiches action » sont créées pour chaque risque majeur avec la procédure correspondante à appliquer. « Dans le cas d’une inondation, par exemple, des messages d’alerte sont déjà préenregistrés, des panneaux spécifiques existent et les services sont au courant des actions à accomplir. »

Prévention des risques à Anglet (64) : http://www.anglet.fr/mon-quotidien/environnement-et-developpement-durable/300-prevention-des-risques.html

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*