APIC : un service d’avertissement de pluie intense à l’échelle des communes

APICAPIC (Avertissement aux pluies intenses à l’échelle des communes) est un service d’avertissement de pluie intense. Il utilise tous les moyens techniques disponibles pour avertir au mieux, sans délai, les responsables des communes, pour qu’ils puissent prendre, en connaissance de cause, les mesures nécessaires.

Le service APIC (Avertissement aux pluies intenses à l’échelle des communes) permet d’évaluer en temps réel le niveau de sévérité des précipitations observées. Il ne s’agit pas d’une prévision à proprement parler. Mais l’expérience acquise par Météo-France indique que le franchissement de certains seuils de quantités de précipitation est un bon précurseur de conséquence hydrologiques de type ruissellement en zone urbaine ou crues soudaines de petits cours d’eau. Le délai entre l’identification du caractère exceptionnel des précipitations et les problèmes de terrain est souvent court, mais il peut néanmoins permettre l’activation des mesures appropriées aux cas d’inondation rapide, notamment pour les communes dotées d’un Plan communal de sauvegarde (PCS). Face à la rapidité d’évolution de la situation dans les cas de pluies orageuses extrêmes, le service APIC est la meilleure réponse possible pour avertir les communes sans délai.

Comment obtient-on ce résultat ?

Tout d’abord, le réseau de radars hydro-météorologiques, récemment rénové, fournit une estimation en temps réel des quantités de précipitations.

Les récentes améliorations apportées à la méthode d’évaluation des lames d’eau à partir des radars, tirant parti des capacités de mesure polarimétrique et de la réduction des problèmes d’artefacts, de propagations exceptionnelles ou d’atténuation, permettent, là où la qualité de la donnée radar est suffisante, une estimation des pluies au sol à la résolution du kilomètre-carré. Avec le réseau radar actuel, plus de 75 % des communes de métropole ont d’ores et déjà une couverture radar de qualité suffisante pour être éligible au service APIC.

L’extension du réseau en zone montagneuse et en plaine, en projet, permettra l’extension de la couverture du service APIC.

Puis, les pixels radar d’une même commune sont identifiés. La commune doit avoir une étendue suffisante pour disposer au minimum d’une dizaine de pixels radar de 1 km2.
Pour chaque pixel et en temps réel, la quantité de précipitations au sol, évaluée par le radar, est comparée aux quantités pré-calculées correspondant à certaines durées de retour. Ainsi, selon sa durée de retour, on peut qualifier le niveau de sévérité de la précipitation en cours.

Enfin, si plusieurs pixels radar font apparaître des pluies exceptionnelles, un avertissement en direction des responsables de la commune est automatiquement généré. Il est transmis sous forme de message vocal, de SMS sur téléphone portable et de courrier électronique. Si ce dernier maillon de la chaîne est une affaire de télécommunication, il n’en reste pas moins un réel défi technique.

L’ensemble de la « chaîne APIC » est automatisé et fonctionne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

https://apic.meteo.fr/

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*