Feux de forêts : un bilan à mi-saison très positif malgré des conditions climatiques extrêmes

A la moitié de la saison des feux de forêts qui s’étale en principe du 21 juin au 21 septembre, le bilan des incendies en terme de nombre de départs de feu et de surfaces brulées est plutôt satisfaisant et ce, malgré des conditions météorologiques à très haut risque depuis plusieurs semaines.

En effet, la banque de données sur les incendies de forêts en région Méditerranéenne française, Prométhée, a enregistré au 10 août 2015, sur cet arc méditerranéen, 990 départs de feu et 1704 ha de surface brulée. L’an dernier, pratiquement à la même époque, mais avec des conditions météo beaucoup plus favorables, il y avait eu 708 feux enregistrés par les pompiers, les forestiers et les gendarmes, et qui avaient parcouru quelques 1 200 ha.

Feux_bilan_08aout15

Feux_bilan_8aout15_superficie

Un premier bilan à mi-saison plutôt positif au regard du niveau de risque incendie souvent très sévère que de nombreux départements pouvaient afficher depuis plusieurs semaines. Les fortes chaleurs qui reignent sur la France depuis juin et un indice d’humidité des sols au 10 août 2015 anormalement bas qui atteint des valeurs record sur la période 1959-2015 (55 ans), sont les principales causes de cette situation (revisiter article « Sécheresse et feux de forêts : les raisons de la calamité« ). Ces bons chiffres démontrent une nouvelle fois l’efficacité de la politique de prévention menée par les SDIS, la DDT(M), l’ONF mais aussi par les communes avec les CCFF et les réserves communales de sécurité civile.

Et pour la suite

Un front orageux et pluvieux balaie la France depuis ce dimanche. Même si les précipitations sont irrégulières, ce contexte rafraichi l’atmosphère et humidifie la végétation, et les sols quand les pluies sont suffisantes. De plus, sur l’arc méditerranéen, les vents desséchants que sont la tramontane et le mistral, sont restés jusqu’alors de moyenne intensité. Sur le Languedoc et le Roussillon, les vents marins viennent même déposer une rosée nocturne salutaire pour les végétaux. Toutefois, une nouvelle période caniculaire est annoncée par les météorologiques, ce qui va nécessité de rester très vigilant, contrairement aux années passées qui avaient vu une seconde partie d’été assez humide et fraiche. Nous ne pouvons que vous conseiller de consulter quotidiennement les cartes de vigilance publiées par météo France et les préfectures : Feux de forêt : les cartes de vigilance et les dispositifs de lutte départementaux.

Retour sur le passé en infographie

Bilan 2014 : au 28 juillet 2014, sur l’arc méditerranéen, il y avait eu 708 feux enregistrés et plus de 1 200 ha brulés (très légèrement supérieur à l’année précédente). Relire l’analyse détaillée : ici

Feux_bilan280714
Bilan 2013 au 17 août : à la mi-campagne des feux de forêts, et malgré un début d’été caniculaire, le bilan des incendies était  532 départs de feux et 861 ha brulés (60% d’incendies en moins par rapport à la même période de 2012). Analyse détaillée : ici

Feux_bilan2013_Nbre

Bilan 2012 : au 22 août, sur l’arc méditerranéen, la base Prométhée qui enregistre en continu tous les incendies de la Corse, de la PACA et du Languedoc-Roussillon dénombrait 1312 départs de feux et 2962 ha de végétation détruites sur les quinze départements de la zone sud-est.

bilan_feux_22-08-2012

Et pour conclure, l’historique depuis 1985

Feux_stats_depuis1995

Share Button

Feux de forêts : les cartes de vigilance et les dispositifs de lutte départementaux

symbole_feux-foretsComme chaque année nous mettons en ligne les cartes de sensibilité au risque incendie de forêts éditées à partir de l’IFM* et les dispositifs de lutte départementaux. Ces informations sont essentielles pour ceux qui souhaitent voyager « responsable » pendant la période estivale.

carte_feux._forets

En effet, chacun d’entre nous peut devenir un acteur clé de la prévention des incendies de forêts en consultant quotidiennement les cartes et avis de vigilance diffusés par les Préfectures des départements de votre résidence ou de vos vacances. Consultez régulièrement ces cartes et parlez en à vos Amis ou sur les médias sociaux.

La situation dans votre département en temps réel

Site des Préfectures Dispositif départementaux de prévention des feux de forêts
Corse (20) Carte vigilance de la Corse
Alpes de Haute Provence (04) Carte du risque d’incendie dans les Alpes de Haute Provence
Hautes Alpes (05) Plan départemental de lutte contre les feux
Alpes Maritimes (06) Dispositif de prévention des Alpes Maritimes
Var (83) Carte de vigilance du Var
Bouches-du-Rhône (13) Carte d’accès aux massifs forestiers des Bouches-du-Rhône
Vaucluse (84) Dispositif de prévention du Vaucluse
Drome (26) Procédures d’alerte en cours sur la Drôme
Ardèche (07) Dispositif de prévention de l’Ardèche
Lozère (48) Dispositif de prévention de la Lozère
Gard (30) Dispositif de prévention du Gard
Hérault (34) Dispositif de prévention de l’Hérault
Aude (11) Liste des alertes de l’Aude
Pyrénées Orientales (66) Carte de vigilance des Pyrénées Orientales
Ariège (09) Dispositif de prévention de l’Ariège
AQUITAINE Carte de vigilance de l’Aquitaine
Dordogne (24) Dispositif de sécurité civile de la Dordogne
Lot et Garonne (47) Dispositif risques majeurs du Lot & Garonne
Gironde (33) Dispositif feux de forêts de la Gironde
Landes (40) Dispositif de prévention des Landes

*L’indice forêt-météo est une estimation du risque d’occurence d’un feu de forêt. Il est calculé à partir de cinq composantes et décrit un niveau de risque pour une région et un département. Calculé pour 40 zones du territoire par Météo France, l’indice IFM est transmis deux fois par jour aux autorités de sécurité civile.

En respectant les consignes de prévention et de sécurité résultant de ces alertes, vous éviterez ainsi à nos forêts de partir en fumée.

Share Button

Virus Zika : sa transmission est possible en France Métropolitaine

Dans un avis rendu publique fin juillet, le Haut conseil de la santé publique estime que le risque de propagation du virus Zika, transmis par le moustique tigre, est élevé dans les départements français d’Amérique et réel en métropole.

Zika_virus

(Diagnostic du Docteur Jesus Cardenas) Tout comme le virus de la dengue et le virus chikungunya , le virus Zika est transmis par les moustiques du genre Aedes. Depuis 2007, cet arbovirus, proche du virus de la dengue et de la fièvre jaune, a provoqué plusieurs épidémies dans le monde et actuellement, une épidémie importante sévit au Brésil.

Une surveillance épidémiologique recommandée

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) préconise d’instaurer une surveillance épidémiologique car le risque de transmission du virus Zika est élevé dans les départements français d’Amérique, réel à la Réunion et à Mayotte mais aussi « dans les départements métropolitains ou Aedes albopictus (le moustique vecteur) est implanté pendant sa période d’activité de mai à novembre« .

Le HCSP préconise également la surveillance des cas d’importation en métropole et des cas groupés, ainsi que des mesures de protection  comme l’isolement ou la protection par une moustiquaire des malades pendant la période symptomatique pour éviter la dissémination des virus à d’autres moustiques qui viendraient piquer le patient.

Une maladie difficile à diagnostiquer

La maladie Zika est difficile à diagnostiquer cliniquement car les symptômes sont très proches des autres maladies provoquées par d’autres arbovirus, comme le virus de la dengue ou du chikungunya, à savoir, éruption cutanée, fièvre, conjonctivite, douleurs articulaires et musculaires.

Le diagnostic biologique est également difficile car le virus demeure peu de temps dans le sang et de ce fait son diagnostic direct est aléatoire alors que pour le diagnostic indirect, les tests présentent des réactions croisées avec le virus de la dengue.

Souvent sans symptômes mais des complications possibles

L’avis du HCSP précise que dans une proportion importante des cas (74 à 81 %), la maladie de Zika donne peu ou pas de symptômes. Cependant, des formes graves et des complications ont été identifiées, notamment des complications neurologiques comme le syndrome de Guillain-Barré . Ce syndrome a été observé notamment au cours de l’épidémie en Polynésie Française, raison pour laquelle le HCSP recommande de rechercher la maladie de Zika chez les patients présentant un Guillain-Barré.

Outre la surveillance des patients, le traitement de la maladie de Zika est symptomatique, comme pour les autres maladies provoquées par des arbovirus.

Enfin, le HCSP préconise un signalement des cas suspects d’infection par le virus Zika à la plateforme régionale de veille et d’urgences sanitaires de l’ARS (Agence régionale de santé).

Source : Avis du Haut conseil de la santé publique du 28 juillet 2015 relatif à la prise en charge médicale des personnes atteintes par le virus Zika (disponible en ligne).

Implantation de Aedes albopictus en Europe

Moustique_projestion_europe

 

Share Button

Le « Village de la Prévention » refait la tournée des plages du Languedoc

Destiné à sensibiliser les estivants aux dangers des comportements à risque dans leur vie quotidienne que ce soit à leur domicile, sur la route ou dans leurs habitudes de vie et d’autre part de leur faire adopter les bons gestes, le Village de la Prévention fait la tournée des plages du Languedoc pour la 8ème année consécutive.

Le village est animé grâce au car podium du Conseil Départemental de l’Hérault où sont organisées des tables rondes avec interviews qui sont diffusées en direct sur des radios locales. En 2014, 2400 estivants ont parcouru les 3 villages prévention et bénéficié ainsi des précieux conseils de prévention.

Après l’escale du 25 juillet à Palavas et avant celle du 1er août sur l’aire d’autoroute d’Ambrussum (A 9 Lunel), reportage au village prévention lors de l’escale du 30 juillet à Vias-Plage.

village_prevention_languedoc_2015

Avant d’aller à la plage, faites un tour au village pour passer des vacances sans risque……

Pour quel objectif ?

Prévention Sécurité et Santé : l’objectif est d’une part de sensibiliser les estivants aux dangers des comportements à risque dans leur vie quotidienne que ce soit sur la route ou dans leurs habitudes et d’autre part de leur faire adopter les bons gestes.

Pourquoi un village «à la plage» ?

La plage est un lieu de brassage et de diversités, avec un public en vacances donc plus détendu, plus disponible, plus réceptif, plus à l’écoute ce qui permet de porter les messages de sensibilisation au plus près de chacun. Le village permet également de recevoir un public familial : parents/grands-parents/enfants, adultes/adolescents, et ainsi de créer les conditions d’un dialogue intergénérationnel sur des sujets liés à la sécurité et la santé.

Comment ?

Chacun pourra s’informer ou s’auto-tester en parcourant une quinzaine d’ateliers et stands gratuits, interactifs et ludiques. Les thématiques des ateliers sont d’une part la sécurité routière à travers notamment les dangers liés à l’alcool et à la vitesse et d’autre part la santé par la prévention des risques liés par exemple au soleil, aux addictions…  mais aussi comment se prémunir des vols et des mauvaises rencontres, protéger la forêt des incendies, apprendre les gestes qui sauvent…Des questions sont posées sur les stands et les bonnes réponses permettent au public de gagner des éthylotests, des préservatifs et diverses petites récompenses…

Les PARTENAIRES et leurs actions au Village Prévention

La Préfecture de l’Hérault a en charge la protection des populations et à ce titre elle impulse et coordonne la politique locale de sécurité routière, tant au niveau préventif que répressif. Tous les ans, en cohérence avec les grandes orientations nationales, ellel fixe dans le cadre du Plan Départemental d’Actions de Sécurité Routière (PDASR), les enjeux, actions et objectifs prioritaires visant à faire baisser l’accidentalité routière dans le département.
 
Le Conseil Départemental de l’Hérault et la Banque Fédérale Mutualiste (BFM) proposent ensemble un stand avec un quizz sur la sécurité en vélo et les itinéraires cyclables sur le département. Ils offriront des éhylotests, des cartes articulées sur les 2 roues et d’autres petites récompenses….
 
La Maison de la Sécurité Routière, animée par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de l’Hérault, a pour missions principales la sensibilisation à la sécurité routière par l’organisation de prévention,  par la mise à disposition de ressources humaines et matérielles et par l’information. C’est un lieu d’échange privilégié entre bénévoles, associations, professionnels et institutionnels. Au Village Prévention, elle propose des ateliers interactifs en faveur de la sécurité routière : simulateurs moto et auto, simulateurs effets de l’alcool (SIMALC, lunettes «alcool»), simulateurs de réflexes pour le freinage (REACTIOMETRE)…, jeu de l’oie, information sur la conduite accompagnée.
 
La Ville de VIAS et la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée mettent à disposition le site et des moyens logistiques (Barnum, tables, chaises, barrières, grilles, parking…). Au Village Prévention, le policier spécialiste de la prévention juvénile est présent.
 
La Gendarmerie Nationale propose une information sur les risques routiers liés à la conduite sous l’emprise de l’alcool et des stupéfiants. Les précautions à prendre pour éviter le vol à la roulotte sont également mises en avant. Une brigade de recrutement sera aussi présente.
 
La Police Nationale a pour mission la sécurité et la paix publique, la police judiciaire et le renseignement et l’information. Au Village Prévention, elle propose un stand sur la prévention des addictions (drogues notamment) et un car-podium sur les métiers et le recrutement.
 
Les pompiers dépendent du Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Hérault (SDIS 34). Au Village Prévention, Ils font une démonstration de secours sur un accident de la circulation impliquant une voiture et un vélo
 
L’ Association Départementale des Comités Communaux Feux de Forêt (ADCCFF) fédère les Comités Communaux Feux de Forêts qui assurent bénévolement dans 38 communes de l’Hérault une mission de prévention des incendies de forêt en période estivale et mène tout au long de l’année des actions de sensibilisation auprès des scolaires et du grand public. Au Village Prévention, l’ADCCFF propose une information basée sur la discussion avec les estivants et la distribution de dépliants pour convaincre des gestes à adopter pour préserver des incendies la forêt méditerranéenne.
 
Info Don34 est association Héraultaise d’information et de sensibilisation au don et à la greffe. Elles intervient sur l’utilité et la démarche des dons auprès du grand public. Au Village Prévention, l’association propose un stand de sensibilisation et d’information sur l’utilité et la démarche des dons
 
La Mutuelle Assurance des Commerçants et Industriels de France (MACIF) Prévention est une composante de la MACIF (assurance mutualiste) au service de la prévention par sa participation  à des actions en matière de sécurité routière, d’accidents de la vie courante, de la santé, de la sécurité nautique. Au Village Prévention, la MACIF propose des tests et de l’information sur la sécurité routière avec des simulateurs d’alcoolémie (lunettes à alcool…) et un simulateur éco-conduite. Elle distribue des bracelets d’identification pour les enfants sur la plage.
 
 L’Etablissement Français du Sang  est l’opérateur civil unique de la transfusion en France. Au Village Prévention, il propose aux estivants de faire un don de sang.
 
La Fondation de la route est une fondation de la Mutuelle Générale Environnement & Territoires (MGET) qui lutte contre l’insécurité routière. Au Village Prévention, la fondation propose un stand pour se tester et ainsi prendre conscience des dangers de la route : simulateur auto et moto, au « test choc » et voiture tonneau. Elle offrira des éthylotests.
 
La Courtoisie Française  est une association qui promeut la courtoisie notamment celle au volant. Au Village Prévention, l’association propose un stand de sensibilisation à la sécurité routière associée à la courtoisie au volant pour changer les comportements à risques sur la route : « au volant restons courtois ». L’objectif est d’associer les règles de la courtoisie à celles obligatoires du code de la route contre l’insécurité routière pour le respect d’autrui au volant et faire adopter de faire adopter l’esprit d’amabilité et de discipline.
 
CLJ  Agde centre de loisir : est une association de la police nationale qui accueille les jeunes et dont les objectifs sont développer des valeurs telles que l’autonomie, la responsabilité, le respect, la citoyenneté… à travers des activités comme le sport par exemple. Les policiers en profitent aussi pour faire de la prévention routière et de la prévention liée aux conduites addictives. Au Village Prévention, des jeunes vont  à la rencontre des estivants pour parler de SAM celui qui conduit est celui qui ne boit pas et des nouvelles réglementation du 1er juillet : interdiction des casques et oreillettes au volant, alcool zéro pour les novices
 
EPIDAURE : est le pôle prévention de l’Institut du Cancer de Montpellier. Sa mission est la prévention des cancers. Au Village Prévention, il propose un stand « prévention santé cancer » par rapport au soleil et à la nutrition (avec l’action Burger Farceur) .

Share Button