Bonne pratique du mois : Le sac à dos du réserviste

Doter sa commune d’une Réserve Communale de Sécurité Civile, c’est donner à son dispositif de sauvegarde une force d’action complémentaire à celle des services municipaux.

Une fois les missions confiées à votre RCSC et les recrutements effectués, il vous faut lui donner les moyens d’agir avec efficacité et surtout en toute sécurité. Sur le terrain, chaque réserviste doit être facilement identifiable. Certaines municipalités ont proposé des uniformes, d’autres des casquettes… Le port d’une chasuble étant indispensable pour assurer la sécurité des intervenants, il peut également permettre leur identification grâce à l’ajout du logo de la commune et de leur fonction respective.

La bonne pratique de ce mois nous vient ainsi de Neauphle-le-Château (91), proposée par M. Schaefer. La municipalité a doté chacun de ses réservistes d’un sac à dos. On y trouve les équipements de sécurité : casque, gants, masque filtrant, lunettes…et des outils adaptés aux missions des réservistes (un recueil de numéros de téléphone à appeler en cas de besoin, une procédure d’intervention, un talkie-walkie pour le chef de groupe, etc.). La bouteille d’eau et les coupe-faim n’ont pas été oubliés. Il est proposé de personnaliser chaque sac à dos aux couleurs de la commune et grâce à des accroches « velcro » d’identifier le détenteur et sa fonction « terrain ».

Cette mesure nécessité un investissement limité. Elle témoigne de l’intérêt porté par les élus aux réservistes et surtout, elle améliore leur capacité opérationnelle.

sac_dos_reserviste
Source : Commune de Neauphle-le-Château

Pour en savoir plus, reportez-vous au guide Conduire les opérations communales de sauvegarde.

Share Button

La cérémonie du Pavillon Orange 2017 en images

Retrouvez les photos de la Cérémonie de remise de diplôme du Pavillon Orange 2017, organisée dans le cadre de Secours Expo.

Merci à tous pour votre participation et à l’année prochaine !

 

Share Button

Un petit-déjeuner autour des effets cascades avec le projet Snowball

Projet Snowball
Source : Projet Snowball

Dans le cadre du petit-déjeuner organisé ce mardi 7 février 2017 par le HCFDC au Sénat, Gedicom et Engie-Ineo ont présenté le projet Snowball. Ce projet de recherche, financé par l’Union européenne, a débuté en 2014 et est sur le point d’aboutir.

Le projet Snowball a pour ambition d’analyser les effets dit de cascades, ou effets « boule de neige », autrement dit les possibles effets indirects d’une catastrophe affectant notamment les réseaux d’infrastructures et la population ou l’économie (paralysie des activités, eau polluée, …). Pour tenter de réduire ces conséquences, un outil a spécialement été mis en place : CaESAR (Cascading Effect Simulation in urban Areas to assess and increase Resilience) qui effectue des simulations en croisant différentes grilles d’interdépendances et des algorithmes modélisant des décisions humaines. La plateforme est principalement destinée aux zones à risques, et elle puise ses informations de retours d’expérience via les outils « Pre-Crisis Management System » et « Post-Crisis Report » afin de se préparer au mieux.

Toutefois, si une crise venait à se produire, les algorithmes de la plateforme seraient également capables de filtrer les tweets pour informer la population en temps réel grâce à des données géolocalisées (pertes, zones touchées, mise en place de plans d’action…). Ce service est disponible en plusieurs langues grâce à un module de traduction instantanée.

Accessible via un abonnement annuel, la plateforme « Snowball » fonctionne en complémentarité avec le projet CAIAC (Centre d’Analyse des Interdépendances et d’Assistance à la Continuité d’Activité) piloté par le HCFDC en proposant justement les modélisations issues du projet Snowball. En effet, CAIAC est une plateforme cartographique qui a pour but d’anticiper et, le cas échéant, de gérer la crise, puis la phase post-crise via une multitude d’outils proposés à la demande, comme des simulations ou des outils de télédétection. Il s’agit donc d’une plateforme ayant vocation à informer et à orienter les « Decisions Makers » dans leurs choix de gestion de crise en identifiant en amont les différents schémas de catastrophes les plus probables.

Par Boris Pietrzak

 Consulter le site du projet Snowball (en anglais)

 

Projet Snowball
Source : Projet Snowball
Share Button

Le Pavillon Orange sera à Secours Expo 2017 !

L’équipe du Pavillon Orange sera au grand complet à l’occasion du salon Secours Expo qui aura lieu les 2, 3 et 4 février prochain à Paris Porte de Versailles. Ce salon rassemble l’ensemble des spécialistes du secours, des soins d’urgence et de la prévention qui partagent une même motivation : protéger et sauver des vies.

Cette année, les collectivités sont à l’honneur !

À cette occasion, nous vous donnons rendez-vous :

VENDREDI 3 FEVRIER 2017

De 11H00 à 11H45

pour le workshop « Une nouvelle réserve citoyenne : pour la gestion de crise des organisations ? »

animé par le Colonel Monard (DGSCGC), Christian Sommade, 

LIEU : Paris, Porte de Versailles, Hall 5.1, salle 1.


De 14H00 à 14H45

pour le workshop « Organiser une réserve communale »

animé par le Général Vernoux

LIEU : Paris, Porte de Versailles, Hall 5.1, salle 1.

 

De 16H00 à 17H

pour la Remise des diplômes du Pavillon Orange 2017

animée par le Général Vernoux et Christian Sommade, Délégué général du HCFDC

en présence de représentants des villes membres du label Pavillon Orange

LIEU : Paris, Porte de Versailles, Hall 5.1, Place centrale.

 

Retrouvez nous également sur le stand du HCFDC, pour échanger avec le Général Vernoux et découvrir l’Écosystème Orange pour la résilience territoriale.

Obtenez gratuitement votre badge visiteur  sur le site de Secours Expo : www.secours-expo.com

Pour tout renseignement : pavillon-orange@hcfdc.org

Share Button