Catastrophes naturelles : une féquence à la hausse

L’étude* du réassureur MunichRe confirme la tendance que les catastrophes sont à la hausse. Il y a eu 460 événements pertinents relatifs à des risques naturels au premier semestre 2013 soit 70 de plus que la moyenne annuelle de la dernière décennie

Le résultat de cette tendance peut être mesuré en vies perdues, des milliards d’euros de dégâts, et les occasions manquées. Il suffit de considérer les récentes crues éclair en Inde, où plus de 1000 personnes ont péri. Donc, notre monde est plus vulnérable que jamais.

Le coût des dommages économiques de ces Catastrophes Naturelles s’évaluent à 70 Md€ par an en moyenne sur une période de 10 ans et à  40 Md€ sur la période des 30 dernières année. Enfin les cat’nat ont provoqué en moyenne 53 000 morts par an ces 10 dernières années

catastrophes_2013

Pour le Commissaire européen à la Coopération internationale, à l’Aide humanitaire et à la Réaction aux crises, Kristalina Gueorguieva, cela m’amène à s’inquiéter, de la vulnérabilité élevée en Europe. La catastrophe la plus coûteuse de cette année – à l’échelle mondiale – est les inondations en Allemagne et en Europe centrale avec un coût estimé à plus de 12 milliards €. La fréquence des inondations en Allemagne et en Europe centrale a augmenté par un facteur de deux depuis 1980.

Toutefois, les inondations en Europe centrale de cette année étaient pires que les inondations de 2002 – mais beaucoup moins dommageable. Cela signifie que d’importantes leçons ont été tirées. C’est aussi la preuve que la préparation et la prévention portent leurs fruits. Si nous ne pouvons pas contrôler la météo erratique, nous pouvons et devons éviter la mort et la perte économique par des actions de prévoyance, d’amélioration de la coordination des secours et intégration de la prévention dans l’ensemble de nos activités.

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*