Concours de dessin « vivre avec le Rhône : un prix spécial « Pavillon Orange » à un jeune Gardois

Lors des cérémonies du X° anniversaire des inondations du Rhône de 2003, la mairie de FOURQUES, a inauguré un Rhônomètre* et a organisé un concours de dessins. Le « Pavillon Orange » supporté par le HCFDC a collaboré à cette initiative en décernant un prix spécial à un jeune Fourquésien  pour le réalisme de sa réalisation.
Fourques semaine mémoireLa ville de Fourques, labellisée Pavillon Orange en 2013 pour sa politique de sauvegarde de sa population face aux risques majeurs, a organisé en décembre dernier un concours de dessin sur le thème « vivre avec le Rhône, un fleuve source de vie et de catastrophe ».

Destiné aux enfants de l’école élémentaire, ce concours s’inscrivait dans le cadre de la semaine dédiée à la mémoire des inondations de décembre 2003. En effet, il y a dix ans, la crue du Rhône ouvrait  deux brèches dans la digue en aval de Fourques et inondait toute la plaine de Beaucaire jusqu’à la mer.  De par sa puissance et sa rapidité, cette crue du 3 décembre 2003 qui va impacter de nombreux habitants du delta du Rhône, est inscrite dans la mémoire collective des Gardois, des Fourquésiens et des Arlésiens.

Première édition du concours de dessin sur le thème « vivre avec la Rhône, un fleuve source de vie et de catastrophe

Les dessins réalisés par une quarantaine d’enfants de l’école élémentaire nés en 2003 ont été exposés à l’Auditorium les 2 Rhônes pendant toute la semaine de la mémoire du risque et la gestion de crise du 2 au 7 décembre 2013. Un jury local a par ailleurs primé 6 lauréats pour la valeur artistique des dessins.

Le Général Vernoux, fondateur du label « Pavillon Orange » a quant à lui attribué un prix spécial « Pavillon Orange » à un 7éme lauréat pour le respect du thème du concours et la qualité d’observation du jeune artiste.

Dessin pris spécial
Dessin de Noah ayant reçu le prix spécial « Pavillon Orange »

Les explications du Général Vernoux

Général VernouxQuestion: Mon Général, vous avez été jury du concours de dessin de la ville de Fourques, pourquoi avoir décerné un prix spécial « Pavillon Orange »?
le Général Vernoux: Dans le cadre du X° anniversaire des inondations de 2003, la municipalité de Fourques a organisé un concours de dessins destiné aux jeunes nés justement en 2003. Un jury de Fourquésien a récompensé 6 dessins pour leur valeur artistique. A la demande du Maire, Gilles Dumas, et de son adjointe chargée des risques, Nadine Castellani, j’ai eu le plaisir et l’honneur de visionner l’ensemble des dessins et d »attribuer un prix spécial dit « Pavillon Orange ».

Question: en quoi ce prix spécial est-il différent du jury officiel?
le Général Vernoux: le jury dit « officiel » a récompensé 6 dessins pour leur valeur artistique, moi, j’ai choisi le dessin qui était le plus symbolique, le plus réaliste. De plus, j’ai souhaité mettre en valeur le respect du thème de concours « vivre avec la Rhône, un fleuve source de vie et de catastrophe ».

Question: éclairez nous sur vos critères de sélection?
le Général Vernoux: comme je le notais précédemment, j’ai particulièrement apprécié dans le dessin de Noah, le réalisme et le respect du thème du concours. En effet, on y voit clairement le pont qui part des rives, le village hors zone inondable, ainsi que l’ile habitée, les terres cultivables près du fleuve, la tarasque dans le RHONE !
Certes ce n’était pas le dessin le plus artistique, mais j’ai ainsi voulu récompensé les capacités d’observation du jeune Noah.

Question: et plus concrètement, comment avez-vous récompensé votre lauréat « Pavillon Orange »?
le Général Vernoux: au nom du HCFDC, j’ai offert au jeune Noah voici quelques jours un puzzle 3D représentant un pont, pas celui de Fourques, mais un plus connu !
La récompense du prix spécial "PAvillon Orange", un puzzle 3D

Question: et pour conclure sur cette opération?
le Général Vernoux: cette initiative originale s’inscrit parfaitement dans la continuité des nombreuses actions engagées dans la ville de Fourques depuis ces 10 dernières années avec notamment la mise en place du PCS, la création de la Réserve Communale de Sécurité Civile et l’apprentissage de la gestion de crise. Elle devrait inciter les villes labellisées qui à ce jour sont une soixantaine, à organiser ce type d’événement pour développer le mémoire et la culture du risque.

*******************************************************************************************************

*LE RHÔNOMETRE DE FOURQUES OUVRAGE DE MEMOIRE DES CRUES DU RHÔNE
RhonometreInstallé au coin des Lices et du Pont Vieux, il indique l’évolution de la hauteur des digues depuis le XII°siècle. Le premier endiguement général dans le delta, commencé en 1175 s’est achevé en 1200. Les autres faces indiquent le niveau atteint par les plus grandes crues au cours des siècles.
Sur l’une, les niveaux constatés en l’endroit, pour l’autre les niveaux de ces mêmes crues modélisées dans le cadre de l’étude de calage du Plan Rhône ; c’est-à-dire les niveaux calculés sans l’influence des brèches amont ou aval.
Avant le Plan Rhône qui repose sur le principe de digues résistantes à la surverse, le système d’endiguement engendrait aléatoirement des ruptures de digues, cause de terribles inondations, au gré des colères du fleuve qui frappait tantôt la rive droite, tantôt la gauche, souvent les deux.
Les populations angoissées ne pouvant prévoir le lieu des ruptures symbolisaient le fleuve-dieu par des monstres malfaisants tel le drac ou la tarasque.
Sur la colonne, la croix de Camargue symbolise le terroir, la multitude de poissons, l’humanité et les entrelacs, les difficultés de la vie.

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*