Drones et sécurité des installations nucléaires

Depuis quelques semaines, une vingtaine de drones au moins a survolé les centrales et autres installations nucléaires françaises, en violation de la loi. Pour contribuer à l’analyse de la situation, l’l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a organisé une audition publique, réunissant les principales parties prenantes de la sécurité et de la sûreté des installations nucléaires. L’OPECST souhaitait d’abord mieux connaître les potentialités réelles des drones ; ensuite, de faire le point sur l’état d’avancement de la réglementation qui leur est applicable ; enfin, d’examiner dans quelle mesure la situation pourrait justifier une réorganisation des responsabilités en matière de sécurité et de sûreté nucléaires.

OPECST_Drone

Cette table ronde intitulée « LE SURVOL DES INSTALLATIONS NUCLÉAIRES PAR LES DRONES : QUEL CONTRÔLE POUR QUELLE RÉGLEMENTATION ? » s’articulait autour de 3 sujets.

1 –  Le besoin d’une prise de recul sur l’événement vu par Patrick Lagadec, docteur d’État en sciences politiques
2 – Les drones : constructeurs, opérateurs, utilisateurs et règlementation avec la Fédération professionnelle du drone civil (FPDR), la, Fédération française d’aéromodélisme (FFAM), Airbus Defence & Space , la direction générale de l’aviation civile (DGAC), l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA), UVS International.
3 – La répartition des rôles pour la sécurité et la sûreté nucléaires avec le haut fonctionnaire de défense et de sécurité (HFDS), le chef du service de défense, de sécurité et d’intelligence économique (SDSIE), le haut fonctionnaire de défense et de sécurité adjoint (HFDS-adjoint), le responsable de la sécurité nucléaire, service de défense, de sécurité et d’intelligence économique (SDSIE), le secrétariat général du ministère de l’écologie, le chef d’état-major de l’armée de l’air, le président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), la Société française d’énergie nucléaire (SFEN), le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), Greenpeace France.

Vivre les débats en Replay avec vidéos Assemblée Nationale :

OPECST : Drones et sécurité des installations nucléaires

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*