FRANCE : PRÉVENIR LES TREMBLEMENTS DE TERRE

En France, les risques qu’un séisme important se produise ne sont pas nuls. Il convient ainsi d’adopter une politique de prévention afin de limiter les dégâts matériels, mais surtout aussi pour éviter qu’il n’y ait de victimes.

Des mesures à adopter dans les zones à risque

Le Conseil d’orientation pour la prévention des risques naturels majeurs donne son consentement sur le nouveau cadre d’actions ayant comme objectif de prévenir les risques sismiques. Des actions qui seront par la suite adoptées durant les prochaines années dans les zones jugées à risques. À noter que ce cadre d’actions a été établi par la ministre de l’Écologie Delphine Batho et la ministre du Logement Cécile Duflot. En outre, celui-ci permet notamment de dégager les priorités stratégiques tout en coordonnant les politiques de prévention des risques au niveau national. Quatre priorités ont été ainsi hiérarchisées. La première consiste à sensibiliser au risque sismique et à former sur la construction parasismique. La deuxième concerne la réduction de la fragilité des constructions en appliquant la réglementation parasismique ou en améliorant le renforcement des anciens bâtis. La troisième priorité est l’aménagement du territoire communal et enfin la dernière est aussi d’améliorer la connaissance des risques sismiques ainsi que de l’aléa.

Regles-parasismiques9Une consultation publique jusqu’au 17 mai

Le cadre national d’actions doit ainsi regrouper des actions qui puissent répondre à ces priorités. Ce sera par la suite à partir de ce cadre national que des programmes d’actions territorialisés seront élaborés. L’adoption de celui-ci dépend principalement de la responsabilité partagée de tous les acteurs concernés. Sa mise en œuvre se fera en fonction de l’échelle de travail, que ce soit pour l’État, les organismes scientifiques, les professionnels de la construction ainsi que les particuliers. Une consultation publique de ce cadre d’actions se fera jusqu’au 17 mai 2013. Ainsi, les principaux acteurs qui sont susceptibles d’être concernés par ce risque pourront se l’approprier et le partager. Les collectivités territoriales sont par ailleurs invitées à se concentrer autour de ces priorités. Il est aussi possible de consulter les documents directement sur le site du ministère de l’Écologie du Développement durable et de l’Énergie. Les observations obtenues à partir de cette consultation publique seront par la suite analysées. Le cadre d’actions devrait être mis en place d’ici 2017.

60 % des communes françaises concernées par les risques sismiques
carte-france-zonage-sismique-2011La mise en place d’une politique de prévention est importante, au vu du nombre des communes présentant des risques sismiques. En effet, d’après la nouvelle cartographie de la sismicité qui a été publiée le 30 avril dernier, les communes qui sont situées dans des zones à risque sont au nombre de 21 000. À savoir que d’après l’ancienne cartographie, ce nombre était de 5 000 communes. En fait, cette nouvelle cartographie s’aligne sur les normes parasismiques européennes Eurocode8. Ce changement n’est pas sans conséquence puisqu’actuellement, ces 20 000 communes sont placées dans les zones de catégories 2 à 5. D’autre part, les bâtiments anciens ne sont pas concernés par des modifications contrairement aux logements neufs. Ces derniers devront effectivement respecter les normes visant à protéger contre les tremblements de terre.

Texte extrait de : http://www.lesclesdumidi.com/

 

 

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*