Jonquéra : le paradis des fumeurs part en fumée à cause d’un jeté de mégot

Pour les amateurs de « comble », il en est un des plus cocasses. Pour ceux qui connaissent cette région, vous mesurez le mauvais jeu de mots…Les communes du Perthus et de la Jonquera sont les paradis des fumeurs puisque l’objet de leur sport favori est vendu 25% moins cher que dans les distributeurs nationaux.

Et là, que vient-il de se passer, notre fumeur venu économiser quelques sous à la Jonquera, va tuer 4 personnes et provoquer la catastrophe de l’année avec son jeté de mégot.

L’inconscience est évidente et le vocabulaire est trop limité pour qualifier son comportement. Dans l’état des investigations actuelles, on voudrait que ce geste fut involontaire…on dit une malveillance. Espérons le, sinon cet acte est criminel…mais qui sait, ces paradis fiscaux, du tabac, de l’alcool, de la fripe,…, peuvent en ces temps difficiles engendrer de l’agressivité chez les commerçants environnants non dédouanés.

Mais ne soyons pas paranoïaque, bien qu’en matière de prévention du risque une dose est nécessaire, et supposons que notre pavlovien du mégot se soit rendu coupable involontairement de cette catastrophe et de ces meurtres.

Il reste à mesurer maintenant son niveau de responsabilité ! Serait-il coupable mais pas responsable ? tiens n’avons nous pas déjà entendu cette maxime !

En attendant de connaître l’étendu financier des dégâts, il serait de bon ton de rappeler à tous nos fumeurs de ne pas concourir au jeu olympique du lancé de mégots. Alors chers fumeurs, collez-vous ce macaron sur le pare-brise ou sur le paquet de cigarettes…ah non, c’est pas possible, il y a déjà « Fumer tue ». Tiens, notre jeteur de mégot savait donc, ce qui laisserait entendre un homicide volontaire !

jeter son megot tue

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*