L’inventaire des accidents technologiques 2016, par le BARPI

Le Bureau d’Analyse des Risques et Pollutions Industriels (BARPI) a publié l’ « Inventaire des accidents technologiques survenus en 2016 ». Cette synthèse présente un panorama de ces accidents, des circonstances de leur survenance à leurs conséquences. 

Le Bureau d’Analyse des Risques et Pollutions Industriels (BARPI)

Le BARPI a vocation à centraliser et analyser les informations sur l’accidentologie industrielle et technologique en France et à l’étranger afin de fournir des outils de prévention et de réduction des risques. Par sa base de données ARIA*, le BARPI a collecté et analysé des informations sur plus de 46 000 accidents survenus en France ou à l’étranger, ce qui représente près de 1200 événements par an.

Etudes spécialisées

Cette synthèse éclaire quatre secteurs particulièrement accidentogènes pour les exploitations industrielles et technologiques :

  • Le secteur des déchets, 3ème secteur industriel le plus accidentogène du fait de la nature des produits traités (combustible, inflammable, toxique) ;
  • Les équipements sous pression, dangereux du fait de l’énergie contenue par les équipements et par la nature des fluides ;
  • Les installations industrielles vieillissantes, sujettes à la corrosion et à la fatigue ;
  • Les événements météorologiques ou naturels, impactant le fonctionnement normal des industries et pouvant mettre leur sécurité en danger.

Bilan annuel

Le BARPI référence également l’ensemble des failles de sécurité et des accidents survenant :

  • Au sein d’installations classées :

Le BARPI a recensé 827 accidents et incidents dans les installations classées en France en 2016 ; le principal risque survenu est l’incendie.

Les installations classées ont été particulièrement touchées par des phénomènes naturels externes, notamment par les inondations du 29 mai au 15 juin.

37 individus extérieurs aux installations ont été blessés par un accident industriel ou technologique, dont 19 par des émanations toxiques.

  • Au sein d’ouvrages hydrauliques :

48 incidents sur ouvrage hydraulique ont été recensés en 2016, dont 36 événements importants pour la sûreté hydraulique (EISH). 37 incidents ont concerné un barrage et 11 une digue. Le BARPI a identifié plusieurs points accidentogènes sur les ouvrages hydrauliques et a notamment repéré le danger posé par les vannes automatiques lorsqu’elles réalisent des manoeuvres non souhaitées. 

  • Lors de transport de matières dangereuses (TMD) :

7 incidents de TMD sur 10 sont des pertes de matières dangereuses, et un incident sur deux a des conséquences humaines. Près d’un incident sur deux est causé par un accident de la route.

  • En lien avec des canalisations de gaz :

En 2016, les travaux de voirie ont provoqué 3 incidents ou accidents liés aux canalisations de gaz sur 4. Tous les incidents ou accidents causent d’importantes contraintes sociales. La vétusté, le mauvais état et l’utilisation inadaptée des équipements de gaz est souvent à l’origine des accidents domestiques de gaz.

L’inventaire 2016 du BARPI fournit plusieurs retours d’expérience d’accidents qui permettent de réfléchir sur les problématiques spécifiques de la sécurité industrielle. En ciblant les failles de sécurité récurrentes comme les cas singuliers d’accident, l’inventaire permet aux secteurs industriels de se préparer mieux aux situations extraordinaires et de réduire les risques à l’échelle de leur structure.

*Base de données ARIA : https://www.aria.developpement-durable.gouv.fr/

Accéder à l’étude 

Article rédigé par Tiphaine Gaudin, chargée de veille au HCFDC

Source : Ministère de la Transition écologique et solidaire, 2017
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*