La cellule technique de recherche des causes et des circonstances des incendies de forêts

Pompiers, agents de l’Office nationale des forêts et gendarmes forment la cellule technique de recherche des causes et des circonstances des incendies de forêts (CTRC) , appelée aussi cellule Vulcain, dont la mission principale est d’enquêter sur les origines des incendies de végétation. Depuis dix ans, ils travaillent de concert pour comprendre les origines des feux.

Cellule_technique_causes_feux_ert

La lutte contre les incendies de forêt mobilise depuis de longues années des moyens techniques, matériels et humains de plus en plus importants. La France est, on le sait, à l’avant-garde en ce domaine, et de partout dans le monde, délégations de haut niveau et spécialistes viennent partager le savoir-faire de nos soldats du feu.

Grâce aux choix tactiques, à la sophistication des moyens, à la valeur du commandement, aux professionnels et au courage des sapeurs-pompiers et des unités de sécurité civile, à l’audace des pilotes, grâce aussi à la prévention météorologiques de plus en plus précises et aux opérations de surveillance, le feu a reculé dans nos forêts et les surfaces brûlées comme le nombre d’incendies diminuent depuis plusieurs années.

Dans la perspective d’une meilleure connaissance des causes d’incendie de forêt pour mieux agir sur la prévention et mener à l’encontre des auteurs d’un feu, des actions judiciaires, les autorités disposent depuis quelques années d’une cellule de recherche des causes et des circonstances des incendies de forêts, bois, landes, maquis et garrigues.

Pour mémoire, 90 à 95 % des feux sont causés par l’homme et environ la moitié sont d’origine accidentelle, le reste relève de la mise à feu volontaire.

Prevention_feux

Cette cellule a pour objectif d’apporter son assistance technique aux officiers de police judiciaire dans le cadre d’une enquête. Elle a pour vocation, par la mise en commun de savoirs techniques d’intervenants différents, d’apporter des éléments de constatation permettant de déterminer l’origine des feux de forêt.

Focus sur le plan « Vulcain » du Var

C’est un dispositif de coopération inter-services pour lutter contre les incendies de forêts. Il est mis en œuvre pour la durée de la période estivale, du 15 juin au 15 septembre.

Des pompiers et gendarmes, divers fonctionnaires de l’Etat et des communes, des personnels de l’office national des forêts, des bénévoles des comités communaux des feux de forêt…travaillent de concert pour comprendre les origines des feux.

Que font-ils précisément ?

► Outre des actions de prévention, ils mettent en œuvre des moyens spécifiques et opérationnels lorsqu’un incendie est détecté sur une zone concernée.
► Ils font respecter les décisions des autorités judiciaires et administratives (ex : les arrêtés préfectoraux d’interdiction d’accès aux massifs forestiers).
►Lorsqu’un incendie s’est produit, ils déclenchent une enquête. A cette occasion, une expertise est réalisée par une équipe pluridisciplinaire (un gendarme territorialement compétent, un technicien en identification criminelle*, un agent de la direction départementale des territoires et un sapeur-pompier). Cette équipe donne un avis sur l’origine du feu : naturelle, technique, humaine (volontaire ou fortuite) ou indéterminée.

Les peines encourues en cas d’incendie d’origine humaine peuvent aller jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle et 150 000 euros d’amende.

Reportage sur la cellule « Vulcain » dans le Var : (après la pub…)

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*