La Région Languedoc-Roussillon, acteur majeur de la lutte contre les inondations

Malgré les événements pluvieux qui ont frappé le Languedoc-Roussillon en mars et novembre derniers, peu de conséquences dramatiques ont été déplorées. La manière dont la crise a été gérée a été reconnue comme exemplaire. Les ouvrages de protection et l’entretien des cours d’eau ont été efficaces pour prévenir les inondations. C’est grâce aussi, aux plans communaux de sauvegarde qui ont été aidés notamment par la Région, mais aussi par les crédits européens du FEDER que le traitement de ces phénomènes météorologiques s’est déroulée dans d’excellentes conditions.

Depuis 2004, la Région Languedoc-Roussillon a soutenu plus de 900 projets de prévention des inondations. Elle est déjà engagée dans 8 Programmes d’actions de prévention des inondations (PAPI) élaborés à l’échelle des bassins versants (Tech, Aude, Orb, Lez, Vidourle, Vistre, Gardons, Gard rhodanien), ainsi que dans le Plan Rhône et le Plan Loire. Elle prévoit de soutenir des PAPI complémentaires sur les bassins versants de l’Orb, des Gardons et du Vidourle, ainsi que de nouveaux PAPI sur les bassins versants de la Têt, du Réart, de l’Hérault, de la Cèze et du Lot. Dans la même lignée, en parallèle de l’enveloppe de 100 M€ qu’elle apporte pour la période 2007-2013, la Région a inscrit la prévention des inondations au Contrat de projets Etat-Région (CPER) 2007-2013 et au Contrat de projets interrégional Plan Rhône. L’Etat apporte ainsi 65 M€ supplémentaires dans le cadre du CPER et l’Europe 30 M€.

Un fond régional de reconstruction

La Région dispose également d’un fonds de reconstruction qui permet de financer les réparations dues aux dégâts des inondations. Depuis 2006, ce fonds a été mobilisé trois fois pour indemniser 285 communes sinistrées

Le Languedoc-Roussillon est la région couverte par le plus grand nombre de programmes de prévention qui représentent 19 000 km2, et concernent environ 1 300 communes et plus de 2 millions d’habitants.

Des réalisations et des outils pertinents

-bDes digues sécurisées
Le Languedoc-Roussillon compte 720 km de digues dont plus de la moitié sont dans le Gard (378 km). Protection efficace, elles peuvent rapidement s’avérer dangereuses lorsqu’elles ne sont pas bien entretenues (problèmes de rupture). Ainsi, dès 2006, un programme de sécurisation des digues existantes a été mis en place au niveau de la Région.

– Des actions financées sur tout le territoire

Basse vallée du Lez / 10 M€ d’aide de la Région : 8 000 habitants particulièrement exposés sont sécurisés grâce à l’aménagement de la Basse vallée du Lez.
Basse vallée du Vidourle / 5,6 M€ d’aide de la Région : les travaux de confortement des digues sur la basse vallée du Vidourle (près de 15 km au total) protégeront près de 25 000 habitants contre les crues du Vidourle.
Basse vallée de l’Aude / 5,2 M€ d’aide de la Région : la création de 10 km de digues à Cuxac et 4 000 habitants protégés contre les crues de l’Aude.

Plusieurs outils mis à disposition pour gérer les crises

1 – Sensibilisation de la population : pour que tous nos concitoyens aient les réflexes qui sauvent, il est indispensable d’informer, expliquer, prévenir. Dans cet objectif, la Région a aidé financièrement des projets d’un montant total de plus d’1 M€ pour toucher une population toujours plus nombreuse (environ 2 millions de personnes exposées).
2 – Plans Communaux de Sauvegarde (PCS) : outils indispensables de la gestion de crise, ces plans, élaborés à l’échelle communale, détaillent les actions prioritaires à mettre en oeuvre dès que les seuils d’alerte sont atteints. Environ 300 communes ont pu bénéficier d’une aide de la Région pour l’élaboration de leur PCS d’un montant total dépassant 1 M€.
3 – Systèmes d’alerte : parce que les appareils de mesures mis en place par le Service de Prévention des Crues sur les grands cours d’eau de la région ne sont pas adéquats pour prévenir suffisamment tôt certaines communes d’un risque de débordement, des systèmes d’alerte de crue complémentaires ont été implantés avec l’aide de la Région.

L’Observatoire régional des risques naturels

En réponse à l’attente d’information des populations et des élus confrontés à la répétition des épisodes d’inondations (notamment 1999, 2002, 2003, 2005), la Région a créé l’Observatoire régional des risques naturels (ORN) en 2006 , dans le cadre de sa politique sur la prévention des inondations. Conçu comme un outil partenarial, il associe les principaux acteurs régionaux de la prévention des risques naturels à l’échelle régionale (Etat, collectivités, experts techniques, etc.). Le risque inondation étant le principal risque existant au niveau régional, la priorité a été fixée sur ce risque.

A ce jour, le site Internet de l’ORN-LR est en ligne sous la forme d’un portail diffusant les informations suivantes :

– une rubrique sur le risque inondation en Languedoc-Roussillon.
– des indicateurs sur le risque inondation consultables via une application de cartographie dynamique, sous forme de cartes et de fiches de synthèse au niveau de différents territoires (communes, bassins versants, départements, région). Ces indicateurs doivent permettre de suivre l’état du risque inondation et les réponses qui sont apportées pour sa prévention.
– des renvois vers des sites d’informations de référence sur le risque inondation : localisation des zones exposées au risque inondation (Cartorisque), vigilance météo, vigilance crues, consignes de sécurité, mesures de réduction de la vulnérabilité au risque, liens vers des sites locaux d’informations sur ce risque… (Pour en savoir plus : www.laregion-risquesnaturels.fr)

Les principaux objectifs de l’Observatoire sont de répondre à l’attente d’information des populations sur le risque inondation et de recueillir leur avis sur les actions de prévention mises en oeuvre sur le territoire régional. Pour faciliter ses échanges la Région propose la mise en oeuvre d’un atelier citoyen (prévu entre mars et juin 2012) qui, composé de citoyens tirés au sort dans un échantillon représentatif de la population, donneront un avis informé et argumenté contribuant ainsi à éclairer les institutions dans leurs décisions.

Une conférence régionale pour réunir tous les acteurs concernés

Aujourd’hui, la Région organise la 5ème conférence régionale de prévention des inondations, réunissant les élus et acteurs concernés sur son territoire. Ce rendez-vous vise à échanger sur les difficultés rencontrées et sur les outils existants dans la gestion des inondations. Les objectifs de cette journée

– Créer des synergies entre les différents intervenants (Etat, collectivités, syndicats de bassin versant) pour évaluer l’avancée des réalisations, accélérer les démarches de prévention, faciliter la mise en oeuvre des décisions.
– Améliorer le partage de l’information, la diffusion d’une culture du risque et les conditions de la concertation avec tous les acteurs concernés.
– Permettre une véritable prise en compte des risques dans les décisions d’aménagement du territoire et en particulier dans les documents de planification et projets de territoire.

Les grands thèmes abordés cette année

L’évolution de la maîtrise d’ouvrage et du financement des projets de prévention des inondations : il s’agit d’aborder les impacts prévisibles ou potentiels des deux grandes réformes qui vont profondément remodeler le paysage actuel de gestion du risque inondation : la réforme territoriale et la réforme fiscale.
Alors qu’une nouvelle réglementation est mise en oeuvre concernant la gestion des digues, l’attention sera attirée sur le travail des maîtres d’ouvrage, les difficultés qu’ils peuvent rencontrer et des exemples concrets seront présentés.

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

2 réflexions au sujet de « La Région Languedoc-Roussillon, acteur majeur de la lutte contre les inondations »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*