Le programme des Assises Nationales des Risques Technologiques

Assises risques technologiquesComme chaque année, le contenu de ces cinquièmes Assises Nationales des Risques Technologiques a été élaboré par le comité de pilotage pluripartite des assises. Leur programme s’inscrit dans la continuité et apporte son lot de nouveautés pour élargir et approfondir le champ de la réflexion.

laurent_michelPropos de Laurent Michel
DGPR, Ministère de l’Environnement, du Développement Durable, des Transports et du Logement

Les grands chantiers pour fil rouge

La continuité se traduit notamment par le suivi dans la durée de grands chantiers de la prévention des risques. Les plans de prévention des risques technologiques ou le plan de modernisation et de maitrise du vieillissement des installations, dont le déploiement est aujourd’hui bien en marche, en font partie. Ce dernier chantier imprime concrètement sa marque dans les actions de suivi et de maintenance des installations. Une continuité qui n’est pas statique : il est en effet proposé sur les PPRT de s’intéresser plus spécifiquement à l’aspect “débat public” qui, sur ce chantier, est aussi difficile qu’important.

Finalement, l’idée de la continuité, c’est d’approfondir et d’élargir le champ des réflexions des acteurs de la prévention des risques. Ainsi les deux séances plénières aborderont d’une part une comparaison des risques nucléaires et des risques technologiques, et d’autre part les facteurs humains et organisationnels.
Des sujets importants, complexes, voire délicats.

Des ateliers variés

Les ateliers proposeront des approfondissements techniques et réglementaires : REACH et la réglementation des produits chimiques, les sites et sols pollués, le plan de maitrise du vieillissement. Mais aussi des explorations de la gestion opérationnelle des risques : gestion des secours et de l’accident à chaud, interaction entre risques naturels et risques technologiques ou encore crise économique et gestion des risques.

Les conséquences de Fukushima

Au travers de la plénière “risques nucléaires et risques technologiques” ou de l’atelier sur “l’interaction entre risques naturels et risques technologiques”, nous aurons l’occasion d’échanger sur le retour d’expérience de l’accident de Fukushima, les questions qu’il soulève, mais aussi les remises en question et les dynamiques qu’il induit pour le secteur nucléaire en premier lieu, et pour tous en général.

Plus globalement, l’idée qui s’est petit à petit imposée au comité de pilotage est que, dans de nombreuses situations, les organisations publiques ou privées et les acteurs individuels et collectifs doivent gérer des situations incertaines et imprévisibles et développer une capacité d’anticipation et d’adaptation. Parfois dans la durée, quand il s’agit d’intégrer des nouvelles réglementations, parfois avec infiniment moins de temps quand il faut gérer un accident à chaud. Cela se traduit par la capacité à faire face à l’imprévu, comme lors d’un événement naturel hors dimensionnement, ou savoir indiquer à des acteurs multiples toute la complexité de la démarche des plans de prévention des risques technologiques.

C’est ce programme dense, riche et stimulant que nous vous proposons de venir partager avec nous à Douai en octobre 2012.

Par ailleurs, l’association Nationale des Risques Technologiques, qui s’appuie sur la DREAL pour organiser en octobre la 5 ème édition Assises Nationales vient de publier le 1er numéro de son nouveau Journal des Assises Nationales des Risques Technologiques : http://www.assises-risques.com/fileadmin/user_upload/PDF/JOURNAL_21x27_BAT.pdf

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*