Les élus rétais refusent le scénario d’apocalypse de submersion marine de l’Ile de Ré

Ce jeudi 6 novembre, les maires de l’île de Ré ont rejeté la dernière révision du Plan de prévention des risques littoraux (PPRL), qui réglemente notamment la constructibilité des terrains, estimant que ces nouvelles cartes signeraient « la mort de l’île ».

PPRL_ile-de-re_zi

Dix élus, dont le président de la Communauté de communes de l’île de Ré et président de la mission littorale du Conseil général de Charente-Maritime, Lionel Quillet, ont dénoncé à l’issue d’une réunion à la préfecture, un « simulacre de concertation » et rejeté les nouvelles cartes présentées par la préfète. Ces dix maires rétais jugent le nouveau plan de prévention des risques littoraux trop contraignant et disproportionné par rapport aux dégâts qu’avait occasionnés la tempête Synthia.

Les élus dénoncent un « scénario d’apocalypse de submersion marine »

PPRL_scenario_ile-de-re

« Les élus sont sortis déçus », a reconnu jeudi soir la préfète, Béatrice Abollivier, lors d’un point de presse. « Ces cartes d’aléas, dessinées après concertation technique entre les bureaux d’études de la Communauté de communes de l’île de Ré et les experts nationaux de l’Etat et arrêtées par le ministère de l’Ecologie et du développement durable sont les seules à avoir valeur réglementaire », a-t-elle toutefois souligné.

Les élus rétais critiquent depuis 2012 les propositions de révision du PPRL de l’Etat, qui intègrent, selon eux, un « scénario d’apocalypse de submersion marine ». Les élus accusent aussi l’Etat de vouloir geler des zones en les déclarant inconstructibles afin de ne plus avoir besoin de les protéger par la construction ou le renforcement de digues.

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*