Litto CMS : plateforme innovante pour améliorer la gestion du littoral du Golfe du Lion

Enjeu majeur pour tous les pays côtiers, la prévention des risques sur le littoral fait l’objet de toutes les attentions. Afin d’optimiser les systèmes d’alerte et la gestion des crises, scientifiques et industriels s’unissent pour développer une plateforme de calcul destinée à mieux prévoir et gérer le risque d’inondation et de submersion sur le pourtour méditerranéen.

erosion_golfe_lion

Ces industriels et chercheurs unissent leurs efforts pour permettre à la recherche et à l’ingénierie d’accroître leurs connaissances, mieux prévenir les populations littorales d’un événement extrême et optimiser les systèmes d’alerte et la gestion des crises : le 16 juillet 2015, BRLI, l’Université de Montpellier (UM), l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et le CNRS ont donc signé un accord-cadre de partenariat baptisé « Outils et méthodes de gestion des eaux marines et continentales, prévention des risques sur la zone littorale ».

A horizon de deux ou trois ans

Litto_CMSBaptisé LITTO CMS (pour « littoral coastal management system »), ce projet de recherche vise la prévision et l’aide à la gestion en temps réel des crises inondation et submersion en zone littorale. Il s’agit notamment de développer une plate-forme de solutions innovantes pour améliorer la gestion de la bande côtière : plans de sauvegarde ou de gestion de crise, système et service d’alerte et d’assistance durant la crise. Il comprend une importante phase de modélisation maritime et côtière et doit répondre, à terme, aux attentes des collectivités les plus exposées.

« Le réchauffement climatique pose de nouvelles problématiques de protection des zones côtières et il y a nécessité aujourd’hui d’agir, d’aller plus loin dans les connaissances pour assister les collectivités et gérer les aléas, souligne Jean-François Blanchet, directeur de BRL, précisant que l’échéance du projet est proche. Le cycle de recherche du projet LITTO CMS est quasiment terminé, nous avons bien progressé sur la modélisation. L’étape suivante sera d’expérimenter sur sites réels, en Languedoc-Roussillon mais aussi pourquoi pas sur la côte atlantique et à l’international, et ensuite de développer un système d’alerte à horizon de deux à trois ans. »

Coopération entre mondes académique et économique

« Cet accord-cadre de partenariat est un bel exemple de coopération entre le monde académique de la recherche et le monde socio-économique, déclare Philippe Augé, président de l’Université de Montpellier le 16 juillet au moment de la signature. L’Homme ne peut éviter certaines catastrophes, comme la tempête Xynthia récemment, mais il y a un travail à faire en amont pour anticiper et limiter l’impact dramatique pour les populations et les biens. La R&D peut permettre de mieux comprendre ces phénomènes. »

Aux côtés de BRL, ont également travaillé des entreprises régionales telles que IBM et Géomatys (spécialisée dans le traitement de l’information spatiale et la cartographie, dont le siège est basé à Arles, avec une agence à Montpellier).

Golfe du Lion, un enjeu de taille

erosion_littoral_constatLes deux-tiers du Golfe du Lion sont touchés par l’érosion. Le dernier tiers de la côte voit, lui, ses plages grossir. Ouvrages, ports, et autres barrages créés par l’homme et la baisse des apports de sable du Rhône sont les principales causes de l’érosion. Le réchauffement climatique participe de cette inquiétante dynamique. Actuellement, la Méditerranée monte de 3,2 centimètres par an. Bouchette. Le Giec annonce une hausse du niveau de la mer de 80 cm en un siècle. L’enjeu est de taille : « Le tourisme, les ports et le littoral en général représente la première économie de la région et l’un des cinq axes majeurs pour les 20 ans à venir ».

En vue de l’IDEX

Labellisé par le pôle Risques et le Pôle Eau, LITTO CMS est financé dans le cadre d’un appel à projets du FUI (Fonds unique interministériel), soit 2,5 M€. Des financements vont également être demandés auprès de l’Agence nationale de la recherche (ANR) et des fonds FEDER.

La Région Languedoc-Roussillon, impliquée dans les enjeux du littoral méditerranéen via le Parlement de la Mer, soutient ce rapprochement qui s’inscrit pleinement dans les orientations de sa politique publique sur le littoral, et dans la perspective du projet IDEX (label Initiative d’excellence, visant à faire émerger au plan national des pôles d’excellence en matière d’enseignement supérieur et de recherche, et qui a échappé à Montpellier pour la 3e fois en avril dernier).

« Ce projet est une brique de l’IDEX, et cette collaboration, c’est vraiment ce qu’on doit faire, affirme François Pierrot, coordinateur de l’Idex, vice-président de l’UM, qui rappelle que l’Université de Montpellier a été pré-sélectionnée et déposera son dossier le 22 octobre prochain, pour une décision attendue en janvier 2016

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*