Nouvelle Calédonie : où en est le risque cyclonique en cette période estivale ?

Sécheresse, fortes chaleurs, température de l’eau de mer en hausse n’en finissent pas d’alimenter les discussions sur le risque cyclonique, les derniers épisodes cycloniques dommageables remontant à la dépression tropicale modérée Freda, fin 2012, et au cyclone Vania, début 2011. La Nouvelle-Calédonie se situe dans une zone où le risque cyclonique est important et le danger existe chaque année. Il reste à espérer que cette année les Calédoniens resteront encore à l’écart des phénomènes les plus destructeurs.

cyclone_caledonie

Pour Valérie Mermoud, de Météo-France, interrogée à la mi-novembre par « les nouvelles Calédoniennes » : « Aujourd’hui, on ne peut pas savoir avec certitude si la Nouvelle-Calédonie sera touchée directement par un phénomène cyclonique d’ici la fin de la saison, ni même dire si la saison qui vient de commencer est plus à risque que d’habitude. » Depuis, les réponses des météorologues n’ont pas changé. En octobre, Météo-France et le Centre européen de prévisions à moyenne échéance, après avoir recouru à une centaine de simulations, estimaient que le nombre de phénomènes cycloniques est normal, voire inférieur à la normale, El Niño et La Niña n’y changeant rien.

Nouméa teste sa réactivité face aux cyclones

Dans l’éventualité d’un prochain cyclone, la commune de Nouméa a organisé ce jeudi 11 décembre un exercice de gestion des risques cycloniques, pour valider le plan communal de sauvegarde.

exercice_noumeaAinsi, dès 17h, une cellule de crise, réunie au centre de secours de Normandie, devait se préparer à l’arrivée du fictif cyclone Magelo dans les 18 heures. Il est situé à 300 kilomètres au nord de Belep. Avec des vents moyens à 175 km/h et des rafales…un phénomène sérieux. Pompiers, police municipale, service communication, maire et centre communal d’action sociale veillaient à ceux que les écoles les services administratifs et les entreprises soient informées. Le retour à la maison pour les écoliers, la sécurisation des chantiers, etc. Tout devait être prévu et anticipé au maximum. Même si, en situation réelle, certains événements imprévus peuvent toujours survenir.

Pour l’ensemble du personnel administratif, cet exercice était bien sûr l’occasion de se préparer à un vrai cyclone. L’exercice permettra de corriger tous les dysfonctionnements avant la survenue potentielle d’un cyclone, bien réel cette fois.

Pour la ville de Nouméa, cette simulation aura en tout cas permis de valider le plan communal de sauvegarde de la ville. Obligation légale, son élaboration liste l’ensemble des risques qui pèsent sur l’agglomération et les moyens à mettre en œuvre pour y remédier. Le plan communal de sauvegarde pourra ainsi être validé par un arrêté officiel.

Le risque cyclonique pour les nuls

Risque_cyclone

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*