Probabilité d’un séisme à NICE et dans les Alpes-Maritimes

Les tremblements de terre survenus ces derniers jours en Italie, réveillent le risque qui pèse sur les Alpes-Maritimes. Ces phénomènes géologiques sont provoqués par la poussée continuelle de la plaque Africaine sur la plaque Euro Asiatique. Nice qui n’est qu’à 350 km de Ferrare, tremble assez régulièrement. Le dernier événement date de février 2011 où un séisme de magnitude 4,9 a réveillé les consciences des Niçois. Dans les Alpes-Maritimes, le risque tellurique est classé de niveau II sur une échelle de III.

Pour Edmond Mari, docteur en sismologie et maire de Châteauneuf-Villevieille, « plusieurs failles traversent les A-M, celles de la Vésubie, de la Tinée ou encore du Var. ». Si, elles ne font plus parler d’elles depuis longtemps, il ne faut croire qu’elles sont endormies. Ce trop long repos n’est d’ailleurs pas rassurant. En effet, pour les experts en sismologie : « il vaut mieux plusieurs secousses régulières qui jouent le rôle de soupape de sécurité, plutôt qu’une accumulation des énergies en sous-sol libérée subitement. » En 1979, Haroun Tazieff, le célèbre vulcanologue et initiateur de la culture de prévention du risque en France, avait prédit la disparition pure et simple de la Côte d’Azur.
L’ étude pilotée par le bureau de recherches géologiques et minières évalue les conséquences d’un séisme majeur à Nice : 50 à 200 morts, 10 000 à 23 000 sans abri et 3 à 4,5 milliards d’euros de dégâts » pour la seule capitale azuréenne !

plaque euro méditerranéene
En attendant, ce « big assuréen », l es Alpes-Maritimes continueront d’être ébranlées par une multitude de secousses, plus ou moins dévastatrices. Les pouvoirs publics s’y préparent en élaborant des plans d’action pour le jour où l’aléa se réveille.

Afin que chacun soit acteur de sa propre sécurité le jour « J », il est important d’informer et d’éduquer la population. Aussi, en 2007, une convention a été signée entre la préfecture, le conseil général, le rectorat et le service départemental d’incendie et de secours afin de sensibiliser les Azuréens au risque sismique.

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*