Stratégie nationale de gestion des risques d’inondation : bilan au 10 mars 2015

strategie_nationale_inondationLa stratégie nationale présentée par la ministre de l’écologie le 10 juillet 2014, a pour objectif majeur de rendre les territoires moins vulnérables au risque inondation. Déployée dans 122 TRI (territoires à risque important d’inondation) à l’horizon 2016, cette stratégie nationale de gestion du risque d’inondation vise à anticiper et à agir sur tous les territoires exposés à ce risque (littoral, grands fleuves, cours d’eau de montagne, pourtour méditerranéen). Elle s’appuie sur trois axes importants : l’information préventive des populations et des entreprises, la qualité des prévisions et de l’alerte, la réduction de la vulnérabilité des territoires.

En France, 17 millions d’habitants et 9 millions d’emplois sont en zone potentiellement inondable par débordement de cours d’eau, 1,4 millions d’habitants et 20 % de maisons de plain-pied sont en zones submersibles le long du littoral. Ainsi, en France, 1 habitant sur 4 et 1 emploi sur 3 sont potentiellement exposés aux risques d’inondation.

chiffre-inondations1.png

Les stratégies locales de gestion du risque inondation seront élaborées par les collectivités avec l’appui de l’État. Il reviendra après à chacun comme habitant, salarié, chef d’entreprise ou dirigeant d’établissement recevant du public… de s’informer, d’adapter ses moyens et de se préparer afin d’anticiper la crue et d’en réduire au maximum les conséquences dommageables.

Etat des lieux des composantes de la stratégie nationale de gestion des risques d’inondation au 10 mars 2015

1 – Composante « Adaptation de l’habitat en zones inondables »

  • 5 ateliers nationaux « territoires en mutation exposés à un risque » ont été lancés en 2013, avec le ministère en charge du logement, pour faire émerger dans plusieurs territoires des solutions d’urbanisme et d’aménagement très concrètes afin de mieux construire et vivre dans des zones exposées aux risques.
  • concours_habitat_inondationsun Grand prix d’aménagement : « Comment mieux bâtir en terrains inondables constructibles » a été lancé le 16 janvier 2015. Ce grand prix vise à promouvoir les projets innovants pour rendre les habitants moins vulnérables aux risques d’inondation dans le cadre de projets d’aménagement.
  • 12 plans de gestion des risques d’inondation (PGRI) sont élaborés en association avec l’ensemble les élus, collectivités, associations.
  • 96 Programmes d’Actions pour la Prévention des Inondations ont été labellisés. Ces PAPI représentent pour 1,25 Milliard d’euros d’études, de travaux et d’actions soutenus à hauteur de 495 M€ par l’Etat.

2. Composante « Surveillance, prévision, gestion de crise »

  • élaboration d’un référentiel de vulnérabilité pour permettre aux collectivités, aux acteurs économiques, voire aux citoyens, de mieux apprécier leur exposition au risque et connaître les mesures opérationnelles pour la réduire.
  • utilisation mieux ciblée du Fonds de Prévention des Risques Naturels Majeurs sur les communes prenant des mesures de prévention telles que la pose de repères de crues, l’élaboration des plans communaux de sauvegarde, la réalisation d’exercices réguliers.
  • mobilisation des opérateurs de réseaux nationaux (transports en commun, énergie, télécommunication,…) à la préparation des crues.
  • création de la marque Vigicrues pour informer plus efficacement les Français sur les risques d’inondation et accroître aussi les réflexes de vigilance de la population à l’égard des crues.

Resilince Vigicrues

3. Composante « Information du citoyen et constitution d’un kit d’attente des secours »

  • le portail  » Géorisques« qui, en regroupant  près de 130 indicateurs géolocalisés sur les risques, permet à chacun de mesurer la vulnérabilité de sa maison.
  • l’incitation de toutes les personnes situées dans les secteurs les plus à risque à s’équiper à l’avance de kits d’attente des secours afin de faire face le mieux possible à une situation de crise.

kit_urgence

 

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*