Submersion marine : les DROM seraient plus vulnérables

Un rapport publié par l’Inspection générale de l’administration (IGA) et le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) note que les Départements et Régions d’Outre-Mer (DROM) accusent un retard en termes de prévention du risque de submersion marine. Les auteurs avancent également un certain nombre de pistes pour combler ces manques.

L’État et les collectivités partagent une part de la responsabilité quant à ce retard. Ainsi, les Drom sont « moins bien pris en compte » dans le plan de prévention des submersions rapides élaboré par l’État. De même, ils sont absents de la gouvernance sur le sujet.

Les actions de sensibilisation des populations sont également moins nombreuses, en comparaison avec celles liées la culture du risque cyclonique.

Ce rapport souligne donc l’importance du partage de connaissances et de responsabilités avec l’État. Ces démarches sont cruciales dans ces territoires, dans la mesure où la gestion des risques y est plus complexe qu’en métropole (violences et récurrence des phénomènes tropicaux, difficultés liées à l’insularité, etc.).

Plusieurs initiatives sont cependant saluées, notamment l’approbation du premier PGRI à la Réunion, ou encore les journées de sensibilisation Réplik mise en place en Martinique.
Il s’agit donc, plutôt que d’un rapport à charge, d’un encouragement et d’un appel à la mobilisation de toutes les parties prenantes.

 

Archives du blog 2014 – Ile de la Réunion : un risque d’inondations important face à des précipitations extrêmes

Le rapport complet est disponible en cliquant ici.

Inondations de 2013  en Martinique. Source : politiques-publiques.com
Inondations de 2013 en Martinique. Source : politiques-publiques.com
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*