Feux de forêts : un bilan à mi-saison très positif malgré des conditions climatiques extrêmes

A la moitié de la saison des feux de forêts qui s’étale en principe du 21 juin au 21 septembre, le bilan des incendies en terme de nombre de départs de feu et de surfaces brulées est plutôt satisfaisant et ce, malgré des conditions météorologiques à très haut risque depuis plusieurs semaines.

En effet, la banque de données sur les incendies de forêts en région Méditerranéenne française, Prométhée, a enregistré au 10 août 2015, sur cet arc méditerranéen, 990 départs de feu et 1704 ha de surface brulée. L’an dernier, pratiquement à la même époque, mais avec des conditions météo beaucoup plus favorables, il y avait eu 708 feux enregistrés par les pompiers, les forestiers et les gendarmes, et qui avaient parcouru quelques 1 200 ha.

Feux_bilan_08aout15

Feux_bilan_8aout15_superficie

Un premier bilan à mi-saison plutôt positif au regard du niveau de risque incendie souvent très sévère que de nombreux départements pouvaient afficher depuis plusieurs semaines. Les fortes chaleurs qui reignent sur la France depuis juin et un indice d’humidité des sols au 10 août 2015 anormalement bas qui atteint des valeurs record sur la période 1959-2015 (55 ans), sont les principales causes de cette situation (revisiter article « Sécheresse et feux de forêts : les raisons de la calamité« ). Ces bons chiffres démontrent une nouvelle fois l’efficacité de la politique de prévention menée par les SDIS, la DDT(M), l’ONF mais aussi par les communes avec les CCFF et les réserves communales de sécurité civile.

Et pour la suite

Un front orageux et pluvieux balaie la France depuis ce dimanche. Même si les précipitations sont irrégulières, ce contexte rafraichi l’atmosphère et humidifie la végétation, et les sols quand les pluies sont suffisantes. De plus, sur l’arc méditerranéen, les vents desséchants que sont la tramontane et le mistral, sont restés jusqu’alors de moyenne intensité. Sur le Languedoc et le Roussillon, les vents marins viennent même déposer une rosée nocturne salutaire pour les végétaux. Toutefois, une nouvelle période caniculaire est annoncée par les météorologiques, ce qui va nécessité de rester très vigilant, contrairement aux années passées qui avaient vu une seconde partie d’été assez humide et fraiche. Nous ne pouvons que vous conseiller de consulter quotidiennement les cartes de vigilance publiées par météo France et les préfectures : Feux de forêt : les cartes de vigilance et les dispositifs de lutte départementaux.

Retour sur le passé en infographie

Bilan 2014 : au 28 juillet 2014, sur l’arc méditerranéen, il y avait eu 708 feux enregistrés et plus de 1 200 ha brulés (très légèrement supérieur à l’année précédente). Relire l’analyse détaillée : ici

Feux_bilan280714
Bilan 2013 au 17 août : à la mi-campagne des feux de forêts, et malgré un début d’été caniculaire, le bilan des incendies était  532 départs de feux et 861 ha brulés (60% d’incendies en moins par rapport à la même période de 2012). Analyse détaillée : ici

Feux_bilan2013_Nbre

Bilan 2012 : au 22 août, sur l’arc méditerranéen, la base Prométhée qui enregistre en continu tous les incendies de la Corse, de la PACA et du Languedoc-Roussillon dénombrait 1312 départs de feux et 2962 ha de végétation détruites sur les quinze départements de la zone sud-est.

bilan_feux_22-08-2012

Et pour conclure, l’historique depuis 1985

Feux_stats_depuis1995

Share Button