Châtelaillon-Plage (17) met tout en oeuvre pour vivre avec le risque

Châtelaillon-Plage avec le petit village ostréicole des Boucholeurs, avait été particulièrement meurtri en février 2010 par la tempête xynthia. Quelque 88 maisons des Boucholeurs, zone située à cheval sur les communes d’Yves et Châtelaillon-Plage devaient être achetées par l’Etat puis détruites dans cette « zone noire » ou « zone de solidarité ».

Au 1er octobre 2011, seules 31 ont été vendues…quant aux autres, elles devraient désormais pouvoir être gardées par leurs propriétaires à compter du 1er novembre. En effet, le député-maire de Châtelaillon-Plage, Jean-Louis Léonard, a présenté au cours des derniers mois, à la ministre Nathalie Kosciusko-Morizet, au préfet de Charente-Maritime, à la Direction générale de la prévention des risques (DGPR) et aux experts de l’Etat, plusieurs études montrant « qu’il est parfaitement possible de protéger ce site contre des évènements de type Xynthia, voire supérieurs.

En conséquence, la zone noire des Boucholeurs définie après le passage de la tempête Xynthia en février 2010, sera supprimée à compter du 1er novembre. De plus, le maire de Châtelaillon-Plage et le maire d’Yves, Didier Roblin, présenteront le 13 décembre à la Commission nationale de labellisation un programme de 20 millions d’euros de travaux de protection de la zone.


Parallèlement, la commune de Châtelaillon-Plage a mis en place son Plan Communal de Sauvegarde (PCS) sous l’autorité du Maire afin de définir l’organisation et le rôle de chaque agent et élu en cas de survenance d’un prochain évènement majeur. Il s’agit de « s’organiser pour être prêt » afin que chaque personne impliquée sache quoi faire, comment, où et sous quelle autorité, martèle le député-maire Jean-Louis Léonard.

Pour conculter le PCS : http://www.calameo.com/books/000378373934623c25e1e

Share Button