Le jugement de la tempête Xynthia en 15 tweets

L’ancienne Ministre de l’environnement, Députée européenne et Avocate nous adresse de la salle du tribunal, 15 tweets @corinnelepage qui relatent le jugement du procès de la tempête Xynthia
procès_xynthia

  1. Un jugement de 130 pages
  2. Faute simple pour M. Alain Jacobsoone (Ministère environnement) qui obtient une relaxe
  3. Le tribunal reconnaît la faute caractérisée pour René Marratier
  4. le tribunal admet que les faits sont parfaitement caractérisés pour Françoise Babin
  5. le tribunal reconnait 3 fautes de l’Etat
  6. René Marratier et Françoise Babin connaissaient les risques à l’inverse des services instructeurs de l’Etat
  7. les fautes sont caractérisées pour les 3 prévenus
  8. Ce dossier est l’histoire de captation d’une information vitale
  9. C’est l’histoire de la confiance que chaque concitoyen peut avoir envers ses élus
  10. Les mesures de sauvegarde demandées par l’Etat auraient sauvé toutes les vies
  11. les manquements des prévenus sont totalement caractérisés en matière pénal
  12. René Marratier condamné a 4 années d’emprisonnement
  13. Françoise Babin condamnée à 2 ans
  14. PHilippe Babin condamné à 18 mois
  15. TDA condamneé à 30000 euro d’amende
Share Button

L’ex-ministre de l’environnement dénonce l’urbanisation excessive en zones inondables

L’ex-ministre de l’environnement, Corinne Lepage, dénonce l’urbanisation excessive qui a été faite depuis une cinquantaine d’années, dans des zones inondables (lit des rivières et littoral).

plaine_inondations-construction

Dans une interview avec le journaliste Thomas Sotto d’Europe 1, l’ancienne ministre s’émeut de la remise en cause systématique par les Maires des restrictions d’urbanisation prescrites par les Plans de Prévention des Risques qu’ils soient d’inondation, de submersion marine. Constatant les limites de la protection des digues, Madame Lepage fait aussi le constat de la perte de mémoire du risque et d’un déni des forces de la nature…qui fera toujours ce qu’elle veut.


Constructions en zones inondables : a-t-on fait… par Europe1fr

En conclusion, la question fondamentale n’est plus le changement climatique mais la capacité d’adaptation à ce changement qui se traduit actuellement par des phénomènes climatiques extrêmes (épisode pluvieux intense, forte tempête, tornade et orage, canicule).

Adaptation_evenement_extremes

Share Button