Face à la crise au niveau local

Plusieurs acteurs du domaine de la gestion des risques et des crises se réuniront le 23 juin prochain à Lyon dans le cadre de la Journée spéciale d’information et de retours d’expérience, intitulée « Face à la crise au niveau local ».

Cette rencontre rassemblera ainsi le Réseaux Risques, le Club des SDIS, IDEAL Connaissances, l’IRMa de Grenoble, et sera organisée en partenariat avec d’autres acteurs d’importance tels que la Cerema, la Sécurité Civile, l’ENSOSP, le Ministère de l’Environnement et la SMACL Assurances.

L’objectif de cette journée, centrée sur des retours d’expérience, est de mettre l’accent sur les outils et les bonnes pratiques éprouvés sur le terrain qui contribuent à garantir le caractère opérationnel des dispositifs de gestion de la crise au niveau local (couples : secours/sauvegarde et solidarité/entraide intercommunale).

  • Au regard des expériences du territoire 10 ans après l’institution réglementaire des Plans Communaux de Sauvegarde (PCS), quels outils et bonnes pratiques développer au niveau local avant, pendant et après la catastrophe ?
  • Comment optimiser la coopération et la coordination locale concourant à la gestion opérationnelle d’une situation de crise, avec quels partenariats locaux dans un contexte de réorganisation des collectivités territoriales ?
  • Face à la crise, comment saisir et préparer les acteurs locaux à utiliser les nouvelles technologies et les Médias Sociaux en Gestion d’Urgence (MSGU) ?
  • Que peut-on attendre des instances locales et nationales pour faire face aux menaces émergentes ?

Le Général Vernoux, fondateur du label Pavillon Orange, sera présent en qualité de Grand témoin de cette journée. De nombreuses villes membres du label Pavillon Orange prendront également la parole pour partager leurs pratiques de la sauvegarde des populations. La Ville de Hyères témoignera ainsi de son expérience des inondations à répétition, tandis que Toulon soulignera l’importance de la solidarité et de l’entraide intercommunale en temps de crise.  Le Maire de Fourques et ses collaborateurs évoqueront leur réserve de sécurité civile à l’occasion de son 11è anniversaire. Enfin, Saint-Etienne reviendra sur son exercice de simulation d’une attaque chimique en préparation de l’Euro 2016.

Pour accéder au programme et au bulletin d’inscription, cliquez ici.

Retrouvez les présentations de l’événement 

 

Share Button

L’exercice EU SEQUANA 2016, plus qu’un test des moyens, une mobilisation générale des acteurs de la gestion de crise

Ce 7 mars 2016 débutera à Paris l’exercice de crise EU Sequana 2016 qui a pour objectif de simuler une crue exceptionnelle de la Seine, et tester, de surcroît, le dispositif de gestion de cet événement majeur.

Etalé sur la période du 7 au 18 mars dans toute l’Île-de-France, la simulation du retour d’une crue centennale concernera le débordement de la Seine et la Marne qui entrainera des inondations. Ce sera l’occasion de tester les acteurs de la gestion de crise et la chaîne de prise de décision.

Les chiffres de l’OCDE sont éloquents pour une inondation de type 1910. Au total, ce ne sont pas moins de 5 millions de personnes qui seraient potentiellement sinistrées, 400 000 emplois qui seraient affectés, et 1,5 million de personnes privées d’électricité.

Le docteur Magalie Reghezza (ENS), dont la thèse soutenue en 2006 traite de la vulnérabilité de Paris face à une crue centennale, souligne que l’exemple de Katrina n’est pas un modèle de bonne gestion de crise. « Elle explique que dans le cas de la Nouvelle-Orléans la gestion de la crise était à un tel point ratée que les conséquences ont largement dépassé les prévisions, et que 80% de la ville a été inondée pendant plusieurs semaines. »

Bien que la magnitude intrinsèque de l’aléa soit un paramètre qui conditionne l’amplitude d’une catastrophe, une gestion de crise efficiente demeure être la meilleure arme pour limiter les impacts dommageables d’une crue exceptionnelle de la Seine.

 

Liens pratiques : 

Le programme des actions de l’exercice 

Quand la Seine submergera Paris

Vidéo, Bilan 2015 dans le monde

 

Les 7 sites où se dérouleront l'exercice - Source : Préfecture de police de Paris
Les 7 sites où se dérouleront l’exercice – Source : Préfecture de police de Paris

 

Share Button

La radio a sa Journée internationale, dédiée cette année aux situations d’urgence !

Source : diamundialradio.org
Source : diamundialradio.org

Que ce soit lors d’une crise migratoire ou de séismes tels que ceux d’Haïti ou du Népal, la radio reste le premier moyen de communication en situations de crise. Pour rappeler cet état de fait, l’UNESCO a dédié la Journée internationale de la Radio 2016 (le 13 février dernier) au rôle de ce média en cas d’urgence.

À cette occasion, de nombreux évènements ont été organisés pour souligner l’importance de disposer de moyens de communication larges en cas de crise. Les informations diffusées peuvent être des consignes de sécurité, mais aussi des contenus plus variés. Ainsi, une radio a été mise en place dans la jungle de Calais. L’objectif de ses fondateurs est, disent-ils, de faire entendre la voix des migrants au delà des grilles du camp.

La radio, lors d’événements exceptionnels, donne une voix aux victimes, et leur permet également d’échanger entre eux, pour assurer un retour à la normale plus apaisé.

Pour en savoir plus :

Share Button