Amiens : le maire adjoint dénonce l’instrumentalisation

L’adjoint au Maire en charge de la Sécurité Publique et Civile de la ville d’Amiens revient sur les événements qui se sont déroulés dans sa ville.

Propos d’Emile Therouin

Des faits d’une extrême violence et gravité ont eu lieu ces derniers jours à Amiens.

Un grand nombre de nos concitoyens m’ont apporté des messages de soutien à diffuser et je les en remercie.

Mes pensées vont évidemment aux victimes : propriétaires assaillis des véhicules volés et/ou incendiés, fonctionnaires de police, sapeurs-pompiers, agents des services publics et agents de proximité qui travaillent au quotidien dans le quartier, enfants qui ne retrouveront pas leur école ou leur centre de loisirs, habitants qui aspirent pour la plupart à la tranquillité et au calme.

La municipalité par la voix du maire a condamné fermement ces agressions, vols avec violences, incendies, dégradations qui ont eu cours. C’est inadmissible et inexcusable.

Nous avons fourni tous les éléments en notre possession pour faire avancer les investigations. Il y aura des interpellations… et des condamnations.

Près de 5 millions d’euros de dégâts. 5 millions que le contribuable va devoir « essuyer ». 5 millions qui n’iront pas dans des politiques structurantes. Quel gâchis.

Les instrumentalisations de toute part qui fusent autour de ces émeutes sont indécentes pour les Amiénois et pour les victimes.

Restons ouverts au dialogue, faisons avancer la sécurité pour tous, mais pas sous la pression de la violence.

Share Button