Euro 2016, risques et foules

Le stade des Lumières, à Lyon recevra plusieurs matchs de l'Euro 2016. Source : sudouest.fr
Le stade des Lumières, à Lyon recevra plusieurs matchs de l’Euro 2016. Source : sudouest.fr

L’Euro 2016 débute dans moins de 100 jours, et aura pour théâtre 10 villes de la métropole, dont Lille, Lyon, Marseille et Paris. À l’approche de cet événement, le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a coordonné la réalisation d’un guide à destination des acteurs publics afin de prévenir certains risques.

Ce document s’adresse également aux communes accueillant ponctuellement des rassemblements d’envergure, qu’il s’agisse de festivals, de compétitions sportives ou d’événements festifs. Les conseils détaillés ont le mérite de s’inscrire dans la démarche d’organisation, en amont, pendant et après l’événement. Ils mettent en avant les interactions nécessaires entre les différents interlocuteurs participants ou concernés.

Quatre mois après les attentats de Paris, ce guide permet, à l’approche de l’Euro 2016, de conjuguer de manière pratique et pertinente les problématiques de l’événementiel, avec celles, cruciales, de la sécurité.

Le guide est disponible librement : cliquez ici.

Share Button

Secours Expo : Un atelier pour découvrir les fondamentaux de la gestion de crise

La meilleure des gestions de crise est celle qui vous protège de la crise !

Or, ce n’est ni inné, ni immédiat. Il faut acquérir des fondamentaux et prendre le temps de les maitriser pour que le jour de la catastrophe, face à l’imprévu ou à l’absurde, vous ne soyez ni surpris, ni en proie au stress. Savoir faire face en mode dégradé, c’est possible si l’on y est préparé.

Patrick Lagadec dit : Comment faire pour ne pas être surpris ? Que faire quand on est surpris ?

François Vernoux a animé un atelier lors de Secours Expo pour répondre à ces questions. Le thème en était : formation, entraînement, exercice.

Lors de la préparation opérationnelle de toute institution, lorsque la planification est arrêtée, le responsable se doit de valoriser son capital humain. Du commandant des opérations internes au moindre intervenant, chacun doit être préparé pour être en capacité d’agir avec son intelligence de situation. Cette capacité individuelle devient, grâce à la cohésion, la seule richesse qui sauvera l’institution de la crise.

Pour se préparer à être un intervenant de qualité, il faut initialement compléter son savoir faire au quotidien par des protocoles d’exception adaptés aux situations chaotiques. Puis, cette formation acquise, on peut s’entrainer. À plusieurs au même poste, on peut confronter les solutions, et parfois proposer des modifications de la planification. L’entrainement, trop souvent négligé, se fait sans pression de temps. C’est à ce stade que se forge la cohésion. Puis, on peut envisager les exercices. Pas du théâtre, comme le sont trop d’exercices. Certains font même figure de répétitions. Un exercice a deux buts : le contrôle de la planification et celui des entrainements. Vous comprendrez que toute répétition annule ce contrôle, et que le fait de faire jouer un intervenant à un autre poste que celui qu’il aura à assumer en temps de crise n’est guère productif.

GV tome 1C’est comme au foot, le futur Zidane est formé à l’école du club, puis il s’entraine à huis clos. Là son entraineur peut lui faire répéter une passe jusqu’à ce qu’elle soit acquise. Enfin, il y aura les matchs amicaux où le sélectionneur évaluera sa tactique et l’entrainement de l’équipe. Et Zidane est prêt pour le championnat.

Pour en savoir plus :
Situation De Crise : Se Préparer, Faire Face de François Vernoux, préfacé par Patrick Lagadec, publié par Territorial Éditions

Share Button