SE PREPARER A L’ARRIVEE DES ORAGES ET AUX PLUIES TORRENTIELLES

cumul précipitationsAprès les fortes chaleurs que nous vivons, il est fort probable que de violents orages déversant des quantités d’eau importantes au m2 en quelques heures (entre 100 et 400 mm voire plus comme au Vigan à l’automne dernier) vont s’abattre sur le territoire. Si certaines régions sont plus sujettes à ces phénomènes climatiques extrêmes comme le Languedoc Roussillon, plus aucune commune n’est malheureusement à l’abri d’un tel risque.

Pour mieux surveiller et anticiper ces problèmes météorologiques, il y a bien évidement la vigilance de météo France qui prévoit à l’échelle départementale ces éventuelles précipitations. Afin d’affiner cette prédiction, certaines commues et certain département, à l’instar de l’Aude, se sont dotés d’un système de prévision à court et moyen terme des phénomènes pluviométriques localisés.

PREDICT : « veilleur » des phénomènes pluviométriques localisés

En effet, avant 1999, il y eut juin 1875, mars 1930, octobre 1940, …et après novembre 2005 et janvier 2006. Sans jouer les oiseaux de mauvaise augure, on peut craindre que dans le futur on connaisse pareils phénomènes tout aussi importants. Pour mieux anticiper ces problèmes météorologiques, le département de l’Aude s’est doté depuis octobre d’un système de prévision à court et moyen terme des phénomènes pluviométriques localisés.

En effet, si le système d’alerte de l’État contribue à minimiser l’impact des inondations et même si d’importants progrès ont été réalisés dans la prévision météorologique, il est apparu que le système actuel était loin d’être pleinement satisfaisant. Dans le cas de phénomènes à cinétique rapide, la lenteur de la chaîne de transmission de l’information depuis la mise en vigilance par Météo France jusqu’à la mise en vigilance générée par les services de prévision des crues (SPC), transmise au Préfet et à la sécurité civile qui génère l’alerte, puis enfin au Maire, n’est pas compatible avec les impératifs de mise en œuvre rapide des scénarii de parade.

predict ecran
Face à ces risques à haute fréquence, il convenait donc au département de l’Aude de s’équiper d’un système à même de fournir une information directe et locale. Développé par le Consortium (Météo France, BRL,Infoterra) le système Prédict consiste en une alerte pluviométrique des correspondants du conseil général, du Sdis 11 et du syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, en cas d’événements menaçants.

cellule crise predictEn complément des services fournis par l’Etat, ce système de « veille-alerte assure » une veille des prévisions météorologiques, un suivi pluviométrique en temps réel, une aide anticipée à la prise de décision. Pour ce faire, les équipes d’astreintes de Prédict s’appuient sur des données de vigilance météorologique et hydraulique, des images satellites et des radars. En cas de menace météorologique ou de situation de crise, le service adresse un message d’alerte à l’ensemble des correspondants (message téléphonique, alerte SMS ou alerte mail) et met en place une équipe qui fournit, en continu et en temps réel, les informations nécessaires à l’échelle des bassins versants pour l’instant. En effet, une déclinaison à l’échelle des communes est à l’étude.

Ce système permet de mieux anticiper les graves problèmes météorologiques et d’apporter un appui technique d’aide à la décision, afin de déclencher les plans d’intervention en cas de précipitations susceptibles de provoquer des débordements de cours d’eau. Les informations et les conseils apportées par le service Prédict sont conçues en cohérence avec les informations existantes dans les Plans Communaux de Sauvegarde, notamment concernant la détermination des seuils d’alerte. D’autre part, le système établit régulièrement des bilans des éléments de crise.

Share Button