Le Pavillon Orange fait la promotion des réserves communales à Secours Expo  

Le Salon Secours Expo s’est tenu du 4 au 6 février dernier au parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris. Près de 150 professionnels du secourisme, des soins d’urgence et de la prévention ont échangé à cette occasion lors de débats et de conférences. Le Général Vernoux était sur place.

Source : lesevenements.fr
Source : lesevenements.fr

Lors de trois conférences, le Général François Vernoux, fondateur du Pavillon Orange, a témoigné des bonnes pratiques des villes lauréates.

Jeudi 4 février, la table ronde de l’après-midi portait sur les types de réserves existants à ce jour. De la réserve militaire à la réserve communale de sécurité civile (RCSC), on note de grandes différences pour un même vocable! Fort de ses contacts et de ses audits, le Général Vernoux a témoigné de la performance des volontaires des RCSC. Là où elles existent, il y a de belles choses ! Et un engagement citoyen qui mérite d’être salué !

Il a conseillé aux maires de se poser la question : à la lecture de mon PCS, quel est mon besoin en terme d’intervenants? Une fois les missions des citoyens ressources attribuées, et celles relevant des services municipaux ou pouvant être confiées par convention à des associations définies, il est facile de modéliser la réserve dont a besoin la commune. Dans ces temps de restriction budgétaire, il est bon de souligner que la création d’une réserve communale n’est pas onéreuse. Elle réclame volonté politique du Maire, attention envers les volontaires, un peu d’organisation et une bonne animation. La réserve communale n’est pas un club mais elle peut tisser des liens intergénérationnels de qualité. Elle s’impose pour toutes les actions  de proximité à mettre en place rapidement (point de regroupement dont la disponibilité doit être contrôlée régulièrement, centre d’accueil provisoire, mise en place de barrières…) et peut jouer un rôle déterminant dans la diffusion de la culture du risque.

Enfin, argument déterminant : les volontaires bénéficient d’une protection juridique.

Mesdames et Messieurs les Élus, osez la réserve communale !

Share Button

Venelles (13) : un dispositif innovant et complet pour la gestion des risques

« Le citoyen, acteur de la sécurité civile » au sein de la Réserve Communale de Sécurité Civile

venelles_PavillonOrangeLe territoire de la ville de Venelles est soumis à différents risques naturels et technologiques tels que les séismes, les incendies de forêt, le transport de matières dangereuses, les mouvements de terrain, les inondations ou les phénomènes météorologiques. Deux Plans de Prévention des Risques naturels (PPR) ont été élaborés par l’État pour l’information du public et prendre en compte le risque dans l’aménagement. Il s’agit des PPR sismique et mouvements de terrain.

Les derniers événements catastrophiques survenus dans le département du Var (Juin 2010 /Novembre 2011) et la tempête Xynthia (2010), entre autres, montrent l’importance de la préparation d’une collectivité pour faire face aux aléas mais également la nécessité de mettre en place des actions de protection et de soutien de la population affectée.

Pour répondre à ces exigences réglementaires, la ville de Venelles s’est dotée, depuis 2007, d’un plan communal de sauvegarde (PCS), actuellement en cours de révision, et a souhaité, mettre en place un outil de mobilisation civique : la Réserve Communale de Sécurité Civile, composée de volontaires « bénévoles » ayant vocation à apporter un soutien et une assistance aux populations.

Cette Réserve qui intègre la composante Feux de Forêt (ex CCFF), est ouverte à toute personne majeure sans obligation d’habiter sur la commune de Venelles. Elle intervient en cas d’événement majeur pour assister les sinistrés.

Les objectifs consistent à :

1.Améliorer la réponse en cas de crise.
2.Mobiliser et regrouper les citoyens dans la gestion de leur ville ; favoriser l’engagement civique dans une mission d’intérêt général relevant de la solidarité nationale.
3.Assurer des actions de soutien et d’assistance à la population.
4.Créer dans un cadre juridique et technique, des structures et des équipes opérationnelles intervenant en appui des secours.

En complément de ces actions d’assistance, la Réserve Communale de Sécurité Civile met en place des actions de prévention, d’information afin de sensibiliser la population sur les risques majeurs touchant son territoire, mais également son environnement plus large : le Pays d’Aix.

La Réserve Communale de Sécurité Civile se compose :

•de réservistes opérationnels dont l’action est orientée principalement sur le soutien aux populations en période de crise et la prévention active des feux de forêts.
•de réservistes « experts », chacun dans leur domaine, qui peuvent être sollicités pour leurs compétences apportant ainsi une aide à la décision en cas de survenance d’un événement majeur.

Les missions qui peuvent leur être confiées sont les suivantes :

Pour les volontaires opérationnels :
•Intervention en cas de risques majeurs pour aider les sinistrés (incendie de forêt, inondations…)
•Mobilisation en cas d’alerte météorologique (neige 2009, 2010 et 2012…)
•Interventions dans le cadre du plan communal de sauvegarde pour porter assistance à la population (accueil des sinistrés, hébergement d’urgence, aide au retour à la normale…). Information et préparation de la population (alerte, conduite à tenir face à un risque, points de regroupement)

Pour les volontaires experts :
•Assistance de la Cellule de Crise Communale lors d’un événement majeur,
•Intervention dans les établissements scolaires pour sensibiliser les élèves aux risques majeurs,
•Information de la population sur les risques majeurs (réunions publiques, journées thématiques, expositions…)

Une formation obligatoire théorique et pratique portant sur les risques majeurs et la gestion de crise est assurée. A l’issue de cette formation, un acte d’engagement est proposé à chaque candidat.

venelles_descriptif

Share Button

Narbonne (11) : RSSC et CCFF vont débuter leurs patrouilles

Narbonne : la réserve communale de sécurité civile (RCSC) et le comité communal feux de forêt (CCFF) vont débuter leurs patrouilles.

Depuis 2008, la réserve communale de sécurité civile participe aux patrouilles de surveillance sept jours sur sept durant quatre-vingts jours. Cette réserve réunit des bénévoles souhaitant aider la collectivité pour la prévention des risques naturels (incendie, neige, inondation). En 2010, la ville de Narbonne a créé un comité communal de feux de forêts (CCFF) qui, tout en ayant son autonomie, est une composante de la RCSC.
Ils seront donc 48 bénévoles dont 12 dames à sillonner les massifs forestiers de Narbonne de 12 heures à 20 heures. Tous les jours, à bord de pick-up transformés en 4×4 et équipés d’une citerne de 600 litres (qui sert uniquement sur un feu naissant). Le reste de l’année, ces véhicules sont utilisés par la RCSC.

narbonne_ccff

Share Button