L’ONU veut augmenter la résilience aux catastrophes liées à l’eau

L’ONU a souligné la nécessité de mettre en place des systèmes de prévention et de coopération des catastrophes associées à l’eau, un fléau de plus en plus fréquent et qui fait bien souvent des dégâts considérables.

Les systèmes d’alerte précoce et de coopération entre les pays sont l’une des mesures nécessaires pour augmenter la résilience aux catastrophes liées à l’eau a déclaré le Secrétaire Général Ban Ki-moon dans son discours lors de la Session Thématique Spéciale de l’Assemblée Générale sur l’Eau et les Catastrophes.

Au cours de la dernière décennie, les catastrophes liées à l’eau ont frappé de manière plus fréquente mais ont également été plus graves, causant des chocs politiques, sociaux et économiques dans de nombreux pays y compris le Japon, l’Indonésie, le Pakistan, les Philippines, les Etats-Unis et la Thaïlande.

Ban Ki-moon a souligné que les pays devaient travailler ensemble pour gérer cette ressource précieuse, et a noté que l’Année Internationale de la Coopération pour l’Eau fournirait une opportunité pour les Etats de forger des partenariats qui réduisent les risques et les impacts des catastrophes associées à l’eau.

Le Président de l’Assemblée Générale Vuk Jeremic a déclaré que tandis que les catastrophes associées à l’eau avaient lieu dans le monde entier, ce sont les nations les plus pauvres qui en subissent le poids le plus lourd.

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=44298&Cr=water&Cr1#.UTm5eTfQvpG

Share Button