L’exercice EU SEQUANA 2016, plus qu’un test des moyens, une mobilisation générale des acteurs de la gestion de crise

Ce 7 mars 2016 débutera à Paris l’exercice de crise EU Sequana 2016 qui a pour objectif de simuler une crue exceptionnelle de la Seine, et tester, de surcroît, le dispositif de gestion de cet événement majeur.

Etalé sur la période du 7 au 18 mars dans toute l’Île-de-France, la simulation du retour d’une crue centennale concernera le débordement de la Seine et la Marne qui entrainera des inondations. Ce sera l’occasion de tester les acteurs de la gestion de crise et la chaîne de prise de décision.

Les chiffres de l’OCDE sont éloquents pour une inondation de type 1910. Au total, ce ne sont pas moins de 5 millions de personnes qui seraient potentiellement sinistrées, 400 000 emplois qui seraient affectés, et 1,5 million de personnes privées d’électricité.

Le docteur Magalie Reghezza (ENS), dont la thèse soutenue en 2006 traite de la vulnérabilité de Paris face à une crue centennale, souligne que l’exemple de Katrina n’est pas un modèle de bonne gestion de crise. « Elle explique que dans le cas de la Nouvelle-Orléans la gestion de la crise était à un tel point ratée que les conséquences ont largement dépassé les prévisions, et que 80% de la ville a été inondée pendant plusieurs semaines. »

Bien que la magnitude intrinsèque de l’aléa soit un paramètre qui conditionne l’amplitude d’une catastrophe, une gestion de crise efficiente demeure être la meilleure arme pour limiter les impacts dommageables d’une crue exceptionnelle de la Seine.

 

Liens pratiques : 

Le programme des actions de l’exercice 

Quand la Seine submergera Paris

Vidéo, Bilan 2015 dans le monde

 

Les 7 sites où se dérouleront l'exercice - Source : Préfecture de police de Paris
Les 7 sites où se dérouleront l’exercice – Source : Préfecture de police de Paris

 

Share Button