La bonne pratique de janvier des villes labellisées « Pavillon Orange »

bonnes pratiquesCette bonne pratique du mois s’adresse aux municipalités qui ont programmé un (ou des) centre d’accueil d’urgence. Que ce centre soit équipé ou non par une association de sécurité civile, il est souhaitable que la municipalité dispose d’un stock de première urgence pour des impliqués fragiles qu’il faut sauvegarder sans délais. Il vous sera présenté dans quelques mois une solution statique, aujourd’hui votre blog présente une bonne pratique dynamique : celle du PAYS d’AIX.

Face aux épisodes neigeux de grande ampleur des années 2008 et 2009 qui ont conduit plusieurs communes du territoire de la Communauté du Pays d’Aix (Bouches du Rhône), à devoir héberger, dans l’urgence, plusieurs centaines de sinistrés et sur proposition de Monsieur Jean Pierre SAEZ, alors maire de Venelles, il est apparu opportun d’envisager la constitution et l’achat de modules d’hébergement.1
Ces modules ont donc été pensés sur la base d’une remorque capotée renfermant 50 lits « PICOT » armature aluminium et de 50 couvertures à usage unique, de dimensions compatibles avec ces lits.

Les communes de Coudoux, Venelles (Pavillon ORANGE), Aix-en-Provence et Trets, par leur positionnement géographique, leur capacité de tracter ces remorques (véhicule 4×4) et par leur Réserve Communale de Sécurité Civile (ou CCFF) ont été choisies.
Ces collectivités peuvent, sans difficulté, déployer ces modules sur leur commune, mais également sur des communes voisines qui en exprimeraient le besoin.

Les bénévoles de la RCSC de VENELLES ont eu l’occasion d’en tester le déploiement (voir photo) lors d’un exercice de mise en œuvre du Plan Communal de Sauvegarde avec évacuation d’un quartier.
La Communauté du Pays d’Aix (Direction des Risques) poursuit cette opération qui permet aujourd’hui, de mettre à disposition des 36 communes la composant, 14 modules d’hébergement soit 700 lits.
module_hebergemen_mobile

Share Button

Venelles (13) : un dispositif innovant et complet pour la gestion des risques

« Le citoyen, acteur de la sécurité civile » au sein de la Réserve Communale de Sécurité Civile

venelles_PavillonOrangeLe territoire de la ville de Venelles est soumis à différents risques naturels et technologiques tels que les séismes, les incendies de forêt, le transport de matières dangereuses, les mouvements de terrain, les inondations ou les phénomènes météorologiques. Deux Plans de Prévention des Risques naturels (PPR) ont été élaborés par l’État pour l’information du public et prendre en compte le risque dans l’aménagement. Il s’agit des PPR sismique et mouvements de terrain.

Les derniers événements catastrophiques survenus dans le département du Var (Juin 2010 /Novembre 2011) et la tempête Xynthia (2010), entre autres, montrent l’importance de la préparation d’une collectivité pour faire face aux aléas mais également la nécessité de mettre en place des actions de protection et de soutien de la population affectée.

Pour répondre à ces exigences réglementaires, la ville de Venelles s’est dotée, depuis 2007, d’un plan communal de sauvegarde (PCS), actuellement en cours de révision, et a souhaité, mettre en place un outil de mobilisation civique : la Réserve Communale de Sécurité Civile, composée de volontaires « bénévoles » ayant vocation à apporter un soutien et une assistance aux populations.

Cette Réserve qui intègre la composante Feux de Forêt (ex CCFF), est ouverte à toute personne majeure sans obligation d’habiter sur la commune de Venelles. Elle intervient en cas d’événement majeur pour assister les sinistrés.

Les objectifs consistent à :

1.Améliorer la réponse en cas de crise.
2.Mobiliser et regrouper les citoyens dans la gestion de leur ville ; favoriser l’engagement civique dans une mission d’intérêt général relevant de la solidarité nationale.
3.Assurer des actions de soutien et d’assistance à la population.
4.Créer dans un cadre juridique et technique, des structures et des équipes opérationnelles intervenant en appui des secours.

En complément de ces actions d’assistance, la Réserve Communale de Sécurité Civile met en place des actions de prévention, d’information afin de sensibiliser la population sur les risques majeurs touchant son territoire, mais également son environnement plus large : le Pays d’Aix.

La Réserve Communale de Sécurité Civile se compose :

•de réservistes opérationnels dont l’action est orientée principalement sur le soutien aux populations en période de crise et la prévention active des feux de forêts.
•de réservistes « experts », chacun dans leur domaine, qui peuvent être sollicités pour leurs compétences apportant ainsi une aide à la décision en cas de survenance d’un événement majeur.

Les missions qui peuvent leur être confiées sont les suivantes :

Pour les volontaires opérationnels :
•Intervention en cas de risques majeurs pour aider les sinistrés (incendie de forêt, inondations…)
•Mobilisation en cas d’alerte météorologique (neige 2009, 2010 et 2012…)
•Interventions dans le cadre du plan communal de sauvegarde pour porter assistance à la population (accueil des sinistrés, hébergement d’urgence, aide au retour à la normale…). Information et préparation de la population (alerte, conduite à tenir face à un risque, points de regroupement)

Pour les volontaires experts :
•Assistance de la Cellule de Crise Communale lors d’un événement majeur,
•Intervention dans les établissements scolaires pour sensibiliser les élèves aux risques majeurs,
•Information de la population sur les risques majeurs (réunions publiques, journées thématiques, expositions…)

Une formation obligatoire théorique et pratique portant sur les risques majeurs et la gestion de crise est assurée. A l’issue de cette formation, un acte d’engagement est proposé à chaque candidat.

venelles_descriptif

Share Button

Un bilan des réserves communales

preventique_PavillonOrange10 ans après que la loi de 2004 sur la sécurité civile a créé les réserves communales, un bilan méritait d’être publié. C’est l’objet d’un dossier spécial de Préventique, réalisé avec l’aide du général Vernoux, responsable du Pavillon orange au HCFDC.

Le dispositif opérationnel français de sécurité civile est présenté ainsi que les expériences de cinq communes et villes.

•Champ-sur-Drac (Isère);
•La Faute-sur-Mer (Vendée);
•Saint-Étienne (Loire);
•Tours (Indre-et-Loire);
•Venelles (Bouches-du Rhône).

Share Button