Trois ans après Xynthia, les Littoraux charentais inquiets

Reportage de Christine Hinckel de FR3 Poitou-Charentes

Trois ans après Xynthia, les habitants de Charron réclament toujours des digues de protection contre la mer. Lors d’une Réunion houleuse entre la préfète de Charente-Maritime et les habitants de Charron, ils ont exprimé leurs inquiétudes et demandé la reconstruction des digues détruites par la tempête Xynthia en février 2010.
charron

Béatrice Abollivier, préfète de Charente-Maritime a entamé une tournée des 16 communes concernées par le Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN). Une cartographie des submersions doit être définie à l’issue de ces rencontres.

Lors de la 9ème étape à Charron, les discussions ont été houleuses entre représentants de l’Etat et habitants de la commune soutenus par deux associations de défense. Ce qui préoccupe avant tout dans cette commune où 200 maisons ont été inondées et où trois personnes sont décédées, c’est la construction et le renforcement des digues. Trois sont prévues mais, les travaux de la digue nord n’ont toujours pas commencé alors que le financement est assuré. « AUSSEC »,( l’Association pour l’urgence de la sauvegarde et l’essor de Charron) et le Littoral Esnandais,les associations créées après la tempête s’impatientent et le font savoir.

Par ailleurs, elles organisent le mercredi 8 mai à 15h une manifestation de contestation, »Au secours des digues » dans les rues de la commune. En effet, Elus et habitants de Charron estiment que le renouveau de leur ville passent par le renforcement de la protection face à la mer. 600 habitants sont partis depuis 2010, l’activité économique a été réduite et beaucoup de maisons sont à vendre sans trouver acquéreur mais signe d’espoir peut-être, des projets sortent de terre comme la construction d’une zone commerciale aux abords de la commune.


En vidéo, le compte-rendu de la réunion entre préfecture et habitants à Charron avec l’interview de Jean Luc Nicoullaud, « Littoral Esnandais », Marie Ange Morin, Présidente de l’association « Les pieds au sec » et Béatrice Abollivier, préfète de Charente- Maritime.


Etat des lieux de la commune de Charron, trois ans après Xynthia

Dans ce reportag, Patricia Périn et Joël Bouchon nous dressent un état des lieux de la commune, trois ans après Xynthia. Ils ont rencontré Jérémy Boisseau, maire de Charron et Marie-Ange Morin, Présidente Association pour l’Urgence de la Sauvegarde et l’Essor de Charron.

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*