Twitter lance un service d’alerte pour les situations d’urgence

Twitter vient de mettre en place un nouveau système d’alerte pour les situations d’urgence. Fort de son expérience lors de l’ouragan Sandy, du tsunami au Japon ou de la fusillade de Boston, le site de microblogging permet désormais aux autorités et institutions de diffuser le plus rapidement possible les informations et conseils en cas de catastrophes naturelles ou humanitaires.

twitter-alerts

Mercredi 25 septembre, Twitter a annoncé dans un communiqué le lancement d’un service d’alerte qui permettra aux utilisateurs du réseau d’être avertis, par les organisations internationales, associations ou gouvernements, des informations ou conseils à suivre en cas de catastrophes naturelles ou situations d’urgence.

Comment ça marche ?

Baptisé « Twitter Alerts », le système permet aux organisations de poster en direct des informations pratiques en cas d’urgence.

Les internautes inscrits au service reçoivent sur leur téléphone ou leur ordinateur un message « pop-up » ou une notification par SMS dès lors que les autorités gouvernementales ou associatives indiquent que leur tweet est une alerte.

« Les alertes apparaissent différemment sur votre page d’accueil : elles sont repérables par leur petite cloche orange » à côté du message, détaille Twitter dans un communiqué.

Qui peut participer ?

Le programme d’alerte Twitter est ouvert à « toutes les institutions locales, nationales et internationales qui fournissent des informations essentielles pour le grand public. »

Organismes de sécurité publique ou de gestion des urgences, administrations municipales, comités et organismes régionaux, agences nationales, ONG… Actuellement, plus de 100 organismes gouvernementaux et ONG participent à ce système aux Etats-Unis, au Japon et en Corée du Sud. « Nous allons étendre le service afin d’inclure davantage d’organisations à travers le monde », indique Twitter.

Dangers, instructions, itinéraires…

Les organisations participant au programme pourront ainsi envoyer des alertes pour avertir de dangers imminents, donner des instructions préventives, indiquer des itinéraires d’évacuation, donner des informations sur l’état du trafic, avertir d’éventuelles pannes d’électricité, ou encore informer sur l’accès aux premiers secours et aux ressources essentielles pour survivre.

Twitter avait déjà montré son utilité en la matière lors de l’ouragan Sandy l’année dernière, ou plus récemment lors de l’attentat pendant le marathon de Boston. Deux événements pendant lesquels les autorités américaines avaient fait usage du réseau pour tenir la population informée en temps réel.

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*