Les candidatures pour le Prix CCR Cat Nat de la CCR sont ouvertes !

C’est dans le but d’encourager la recherche dans le domaine de la connaissance des catastrophes naturelles et son application aux métiers de l’assurance et de la prévention des risques qu’a été créé le Prix CCR Cat Nat. Il a pour objet de récompenser une thèse de doctorat portant sur cette thématique et constituant un travail de recherche innovant, approfondi et original, permettant de mieux appréhender les aspects théoriques et les enjeux pratiques du sujet traité.

Le Prix CCR Cat Nat est ouvert au niveau européen et récompensera un lauréat désigné par un jury qui pourra être composé d’universitaires, d’experts du secteur de la recherche et de l’assurance, et de représentants de la CCR.

 Pour candidater, il faut avoir soutenu une thèse entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2015.

La remise du prix aura lieu à l’occasion de la 7ème édition de la Journée CCR CAT, en juin 2016. Le docteur présentera ses travaux lors de cette journée de conférences et se verra remettre une dotation de 5000 euros. Sa thèse sera publiée à partir du site institutionnel de la CCR (www.ccr.fr) ou de tout autre site édité par la CCR.

Pour être candidat, rendez-vous sur le site www.ccr.fr rubrique « Actualité », avant le 18 mars 2016.

Contact : prixccrcat@ccr.fr

Exemple de cartographie du modèle inondation CCR (source : ccr.fr, 2015)
Exemple de cartographie du modèle inondation CCR (source : ccr.fr, 2015)

Share Button

Une convention entre l’ANEM et ErDF en cas d’urgence

La délégation ardéchoise de l’Association nationale des élus de la montagne (ANEM) a récemment concrétisé un partenariat avec ERDF, comprenant plusieurs axes de travail. Au-delà d’une initiative visant à promouvoir le développement des territoires montagnards, cet accord concerne la gestion d’évènements climatiques.

L’enjeu est de faciliter l’accès aux ouvrages en cas de crise, pour permettre une réalimentation plus rapide des communes, et sécuriser l’approvisionnement des infrastructures critiques.

Un autre volet de cette initiative est lié au risque électrique. À ce titre, un site internet a été mis en ligne (http://sousleslignes-prudence.com) afin d’informer particuliers et professionnels à propos des dangers liés aux infrastructures électriques.

Enfin, l’ANEM nommera prochainement un interlocuteur de crise, dont la mission sera de faciliter l’accès aux ouvrages en cas d’événement exceptionnel.

Cette démarche, visant à renforcer les liens entre les élus du territoire et un opérateur d’importance vitale, pourrait s’avérer fort utile dans le cadre de la sauvegarde des populations.

Source : France3 Régions
Source : France3 Régions
Share Button

Le Beausset (83) : un Pavillon Orange*** et une exposition sur les risques majeurs !

Le Beausset, dans le Var, inaugure ce 1er Mars une exposition sur les risques majeurs. Cette exposition fait suite aux ateliers « Les gestes qui sauvent » qui ont été proposés à la population.

Le général François Vernoux, fondateur du Pavillon Orange, prononcera la conférence inaugurale. Il présentera la sauvegarde, son histoire, ses buts et sa coordination avec les secours. Le dispositif beaussetan sera ensuite présenté par Mlle PETIT, chargée de la sauvegarde, intervention complétée par des présentations d’associations locales œuvrant dans ce domaine. Enfin, la remise du Pavillon Orange clôturera cette manifestation.

Citoyens du Var, trop souvent touché par des catastrophes naturelles, venez participer à cette réunion. Mardi 1er Mars, à 18h30 au Centre Azur. Vous pourrez, de retour dans vos villages ou villes diffuser l’esprit de sauvegarde pour une meilleure protection des populations.

le beausset risques majeurs

Share Button

Un Saint-Bernard dans votre poche : l’appli Gendloc permet de géolocaliser les personnes en détresse

C’est à l’adjudant Olivier Favre, du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Grenoble (PGHM Le Versoud), que l’on doit cette petite application qui a déjà sauvé de nombreuses vies.

Le principe est simple. Une promenade en forêt tourne mal, et la nécessité d’appeler le 17 se fait pressante. Le problème dans ce cas de figure est souvent la localisation de la (ou des) personne(s) en difficulté. L’application Gendloc permet d’envoyer un SMS à la victime, contenant un lien HTML. En l’actionnant, la personne accepte le partage de sa position avec l’équipe de secours. L’efficacité de l’intervention est ainsi améliorée, tandis que son coût, notamment en montagne, diminue nettement.

L’avantage est que le dispositif ne requière pas de téléchargement d’application particulière. Seul bémol, il faut tout de même un minimum de couverture réseau… et un smartphone chargé.

L’application, qui a valu à son inventeur le Prix de l’innovation de la gendarmerie, fait de plus en plus d’adeptes parmi les centres de gestion des appels au secours. Elle est désormais entre les mains d’étudiants en informatique et de gérants de start-ups au sein du campus de Paris-Saclay. Ils ont pour mission de l’améliorer pour la rendre accessible au plus grand nombre, voire de la décliner dans d’autres secteurs, tels que le covoiturage.

Pour plus d’informations :  Cliquez ici

Source : sos112.fr
Source : sos112.fr
Share Button