Colloque HCFDC « Retex sur les inondations en France de mai et juin 2016 »

Suite aux crues qui ont touché le bassin parisien aux mois de mai et juin dernier, le HCFDC organise un colloque de retour d’expérience intitulé :

« Retex sur les inondations en France de mai et juin 2016 »

Cet événement sera l’occasion de réunir des collectivités, des experts et des acteurs locaux afin de dresser le bilan de ces crues et des réponses qui ont été mises en oeuvre. Dans l’après-midi, des tables rondes permettront de recenser des pistes pour mieux se préparer à faire face à de tels événements et de faire un tour d’horizon des outils disponibles pour y parvenir.

Cette rencontre se déroulera dans les locaux de la Fédération Française de l’Assurance :

26 Boulevard Haussmann, 75009 Paris
Métro : Richelieu-Drouot, ligne 8 et 9
L’accès se fera par le 9 place Adrien Oudin

Accueil des participants ouvert de 8H30 à 9H00.
Inscription et présentation d’une pièce d’identité obligatoires.

 Programme détaillé

Bulletin d’inscription

Colloque HCFDC, le 27 octobre 2016 dans les locaux de la Fédération française de l'Assurance.

Share Button

Le Pavillon Orange évolue

Depuis sa création il y a sept ans, le Pavillon Orange s’est enrichi chaque année des bonnes pratiques mises en œuvre par les communes labellisées. Ainsi, grâce à la participation des villes membres, nous avons recueilli et partagé de nombreuses pistes de progrès pour permettre aux municipalités d’assurer une meilleure protection de leur population.

Ainsi, nous nous sommes efforcés de faire évoluer le Pavillon Orange afin qu’il réponde mieux aux problématiques actuelles de la sauvegarde des populations.

Parmi les nouveautés :

  • Le questionnaire est commun à toutes les communes. Ainsi, chacune d’entre elles peut obtenir des étoiles ;
  • L’évaluation est composée de deux étapes : le socle et les dix capacités prenant en compte la prévention et la résilience. Une capacité est dédiée à l’Outre-Mer.
  • Le socle, structuré en thématiques, décrit les bonnes pratiques nécessaires à l’obtention du label.
  • Les capacités rassemblent les dispositions souhaitables, thématiques par thématiques. En fonction du nombre de capacités validées, la commune obtient une (ou des) étoile(s).
  • De nouveaux thèmes sont abordés ou approfondis, tels que la continuité d’activité, la résilience des populations ou la communication de crise
  • L’Espace candidat s’enrichit : chaque commune a désormais accès à la Bibliothèque du Pavillon Orange, à son historique d’évaluation et à ses rapports de résultats détaillés, mesurant les progrès de la commune année après année.

Les communes lauréates, à jour de leurs contributions en juin 2016, ont reçu l’ouvrage Conduire les opérations communales de sauvegarde – initiation opérationnelle du général François Vernoux (2s), fondateur du Pavillon Orange. Dans sa préface, François Baroin, Président de l’AMF, écrit : « Ce n’est pas un mémento de plus… Les mémentos nous disent le comment, cet opus nous dit le pourquoi ». Pour illustrer une méthodologie opérationnelle particulièrement adaptée à la gestion communale d’un évènement catastrophique, l’auteur recense 227 bonnes pratiques. Les communes les ayant imaginées et mises en œuvre sont citées et mises à l’honneur. Cet ouvrage est disponible chez Territorial Éditions et sera offert à chaque nouveau lauréat.

Les communes labellisées Pavillon Orange peuvent dès à présent accéder à leur nouvel espace en ligne et s’auto-évaluer. Cette évaluation sera retenue comme valide pour leur prochain renouvellement, sans frais supplémentaires.

Pour vous tenir informé des prochaines évolutions du Pavillon Orange, suivez nous sur Twitter @PavillonOrange.

Pour en savoir plus sur la nouvelle version du Pavillon Orange et inscrire votre commune, cliquez ici.

Share Button

Mesures de sécurité dans les écoles : les interrogations

À l’heure de la rentrée des classes, le deuxième baromètre Fiducial de la Sécurité d’Odoxa révélait que 57% des 995 personnes interrogées estimaient que les établissements scolaires sont mal sécurisés. À cette occasion, passons en revue quelques interrogations posées par les consignes de sécurité applicables dans les établissements scolaires, publiées par le ministère de Najat Vallaud-Belkacem le 24 août dernier.

Un coup supplémentaires au budget des collectivités

La première source d’interrogations provient des moyens qu’appellent aux mesures évoquées. Ainsi, nombre de dispositions nécessitent une mobilisation des établissements, et donc un financement de la part des collectivités. C’est notamment le cas des formations aux premiers secours pour les enfants ayant un mandat d’élu. Celles-ci seront mises en œuvre « en fonction des modules proposés par l’établissement » et sur demande de l’enfant.

De même, le gouvernement s’en remet largement aux collectivités pour ce qui concerne les aménagements aux abords des établissements. 50 millions d’euros devraient être ajouté au Fonds interministériel de prévention de la délinquance pour aider les communes les plus en difficulté à s’équiper. Pour autant, cette somme ne suffira pas à aider toutes les communes pour qui les problématiques budgétaires sont de plus en plus complexes. Le Maire de Montpellier Philippe Saurel confiait ainsi à la Gazette des Communes « Au regard des charges qui incombent aux collectivités que nous administrons et réduisant actuellement considérablement les marges de manœuvre, je sollicite une aide importante et adaptée à la mise en place de l’ensemble de ces mesures. » Selon lui, entre la surveillance et les contrôles à l’entrée des établissements et les investissements, la Ville de Montpellier devrait recruter 300 agents à l’année.

Quid de la formation des équipes enseignantes ?

Dans un contexte de surenchère sécuritaire, la question de la formation des équipes enseignantes reste en suspens dans nombre de municipalités. Le syndicat SE-UNSA dénonce ainsi l’impuissance des personnels face à l’injonction d’organiser des exercices de mise en sûreté dans les écoles. Entre rigolade et angoisse, les élèves, surtout les plus jeunes, risquent de ne pas saisir l’enjeu de tels dispositifs. Les formations à destination des chefs d’établissement et des référents sécurité de l’Éducation nationale, mais les instituteurs et professeurs restent peu concernés.

Nice : bonne élève malgré elle

Suite à l’événement tragique qu’elle a subit le 14 juillet dernier, la Ville de Nice, membre du label Pavillon Orange, a décidé de se mobiliser. Ainsi, la municipalité a listé dix mesures pour renforcer la sécurité aux abords des établissements scolaires, parmi lesquelles la création d’une salle de vidéosurveillance au sein du CSU, le présence de policiers ou agents de sécurité dans les écoles, la formation des gardiens ou encore l’installation d’alarmes anti-intrusion et de caméras de vidéosurveillance dans l’ensemble de ses établissements.

Soulignons toutefois la réactivité des ministères de l’Intérieur et de l’Éducation. Les guides mis à disposition des chefs d’établissements et des parents d’élèves donnent des pistes intéressantes pour l’organisation des exercices préconisés et la communication à destination des enfants, y compris des plus jeunes. Notre seul regret est qu’il s’agit d’une poignée de guides supplémentaires, loin de répondre aux nombreuses interrogations et attentes des équipes enseignantes et des parents. L’éclosion d’une « nouvelle culture de la sécurité » nécessitera du temps, un réel engagement en faveur d’une éducation citoyenne et enfin des financements…

infographie minEducNat

Bibliographie :

– « Sécurisation des écoles : les élus locaux s’inquiètent de la facture », Sylvie BROUILLET, La Gazette des Communes, – « Les Français sceptiques sur la sécurité des écoles », Laura BONNEMERE, Le Journal des Femmes, 1er septembre 2016, lien
– « Rentrée des classes : l’école en première ligne face à la menace terroriste », Mattea BATTAGLIA et Julia PASCUAL, Le Monde, 24 août 2016, lien
– « Sécurité dans les écoles : comment mener des exercices anti-attentats sans paniquer les enfants », Mattea BATTAGLIA, Le Monde, 24 août 2016, Le Monde, lien
– « Sécurité des écoles : les SMS d’alerte testés avant la rentrée ont fonctionné », Europe 1 / AFP, 31 août 2016, lien
– « Sécurité des écoles, collèges, lycées », Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 24 août 2016, lien

Share Button

Congrès Lambda Mu, du 11 au 13 octobre à Saint-Malo

Le congrès « Lambda Mu 20 » organisé par l’IMdR se déroulera à Saint-Malo du 11 au 13 octobre 2016 sur le thème « Maîtriser les risques dans un monde en mouvement« .

Le monde change et avec lui les organisations, les technologies, les mentalités… Tout se modifie de façon lente, rapide, voire brutale. Ces évolutions des systèmes et de leurs environnements sont porteuses de fortes incertitudes qui peuvent offrir de véritables opportunités mais ne sont pas sans conséquence sur la maîtrise des risques. Cette 20ème édition du congrès Lambda Mu montrera comment nos métiers et nos disciplines abordent ces questions au travers de démarches méthodologiques, d’applications industrielles, d’outils et quelles réponses sont apportées selon les secteurs d’activité.

Plus d’informations sur le site de l’IMdR.

Share Button