Dispositif de lutte contre la prolifération du chikungunya ou de la dengue dans le sud de la France

Dispositif de lutte contre la prolifération du moustique susceptible de transmettre les virus du chikungunya ou de la dengue dans le sud de la France

Ce dispositif permet de «prévenir la prolifération du moustique par des mesures de surveillance». Il a aussi pour «but une sensibilisation des personnes résidant dans les zones où se trouve le moustique: destruction des endroits potentiels de reproduction des moustiques comme les eaux stagnantes (pneus usagés, gouttières obstruées, coupelles de pots de fleurs…)». Il incite également à des mesures de protection personnelle: porter des vêtements longs et amples, se protéger grâce à des produits répulsifs, dormir sous des moustiquaires, etc.

Un arrêté du 20 octobre 2011 a fixé la nouvelle liste des départements où les moustiques constituent une menace de santé publique. Après le Var, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence, le Gard, le département de l’Hérault vennait d’être visé par cet arrêté du 20/10/2011, comme département où les moustiques constituent une menace pour la santé de l’homme.

L’implantation croissante du moustique Aedes albopictus également appelé « moustique tigre », vecteur du virus du chikungunya et de la dengue, dans ces départements du sud de la France, nécessite donc d’en réduire la prolifération et d’anticiper les conséquences sur la santé humaine. Toutefois, Le moustique n’est pas, en lui-même, porteur du virus de la dengue ou du chikungunya. Il ne peut le transmettre que s’il a piqué, au préalable, une personne déjà infectée.

http://www.sante.gouv.fr/dispositif-de-lutte-contre-la-dissemination-du-moustique-aedes-albopictus-dans-le-sud-de-la-france,8623.html

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*