Formation des « correspondants Risques Naturels ERDF » des communes du Béarn

ERDF a réuni les correspondants Risques Naturels du Béarn

Le souvenir de la tempête Klaus et de son passage ravageur en janvier 2009 reste dans les esprits des Béarnais. Combien d’arbres couchés, combien de lignes électriques arrachées. Entraînant plusieurs jours de désagréments dans des dizaines de foyers, obligés de s’éclairer à la bougie.

Pour ne plus revivre une telle situation, et au delà des travaux d’infrastructures d’enfouissement et de renforcement des lignes, une réorganisation a été déployée pour améliorer le travail des agents d’ERDF sur le terrain après un événement majeur.

Depuis 2012, les communes du Béarn bénéficient  d’un correspondant Risques Naturels qui l’interlocuteur privilégié avec le distributeur d’énergie.  Ce correspondant devra dans les premiers jours de crise faire remonter les informations, faciliter les interventions des personnels électriciens et informer les élus locaux et la population.

Afin de présenter le rôle du distributeur d’énergie aux élus dont la plupart débutent leur mandat, et de rappeler celui du correspondant Risques Naturels et leur lien avec Erdf. Jean-François Harignordoquy, interlocuteur privilégié d’Erdf auprès des communes et spécialiste dans des travaux sous tension (TST), a réuni 70 communes des Pyrénées-Atlantiques .

Les thèmes abordés pendant cette réunion ont été la structure des réseaux électriques, le fonctionnement du réseau sur incident BT (Basse Tension) ou HTA (Haute Tension de Type A), l’organisation d’ERDF en cas d’incidents généralisés ou d’événements exceptionnels, les règles de sécurité à respecter en cas de lignes électriques au sol et les lieux de vie (endroit sécurisé en alimentation électrique de chaque commune).

Dans son contrat de service public, Erdf doit réalimenter 95 % des sinistrés dans les 5 jours. Ce délai qui semble très long, demande la mise en œuvre d’énormes moyens en cas de crise majeure comme en 1999.

comportement_ligne_electrique

 

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*