La situation hydrologique de ce début d’automne annonce t-elle des crues exceptionnelles

La situation hydrologique de ce début d’automne est exceptionnelle car les pluies, généralement, interviennent plus tard. Le risque est que cette pluviométrie abondante se poursuive, ce qui pourrait engendrer très rapidement des crues importantes…voire centennales comme en 1910. En effet, les nappes sont pleines à 90% dans pratiquement toutes les régions, les sols sont très humidifiés et les lacs réservoirs peinant à retrouver leur étiage de saison.

Situation des nappes d’eau souterraine

Au 1er septembre, la très grande majorité des réservoirs (84%) affichaient un niveau normal à supérieur à la normale. Les secteurs où la situation est favorable sont très généralisés sur l’ensemble du territoire. La situation des nappes au cours de l’été est liée à l’excellente recharge du début d’année qui s’est prolongée de manière significative jusqu’en début d’été, ce qui est assez exceptionnel. Les précipitations orageuses de l’été ont participé, dans certains secteurs, à la couverture des besoins de la végétation, non négligeables en cette période de l’année. Les nappes présentent des niveaux réellement hauts pour la saison.

Nappes_septembre

Etat des ressources en eau du sol au 1er octobre 2013

Si à l’échelle de la France, les sols superficiels sont secs, notamment de la façade atlantique à la Basse-Normandie, sur l’extrême nord, du centre de Midi-Pyrénées au littoral méditerranéen, ils sont proches de la saturation sur la Savoie, le relief du Jura, des Vosges et des Hautes-Pyrénées, ainsi que sur l’est de l’Ile-de-France. On distingue aussi un excédent marqué sur l’est du Lot-et-Garonne et sur les cimes de la Corse-du-Sud.

Barrages – Réservoirs

Là aussi, le niveau des barrages est partout en baisse en raison du soutien d’étiage nécessaire pendant les mois d’été. Toutefois, compte-tenu de l’excellent remplissage des retenues réalisé jusqu’à la fin du mois de juin et du début tardif et limité du soutien d’étiage, le taux de remplissage des barrages est encore très important et généralement supérieur au taux normalement observé en début d’automne.

Focus sur l’état de remplissage des grands lacs de Seine au 31/10/2013

remplissage_gds_lacs

Télécharger l’ensemble du bulletin au format PDF

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Une réflexion sur « La situation hydrologique de ce début d’automne annonce t-elle des crues exceptionnelles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*