Retex sur le Black-out géant dans les Hauts-de-Seine en janvier dernier

Souvenez-vous, le week-end du 12 & 13 janvier 2013, plus de 70.000 foyers des Hauts-de-Seine, et plus particulièrement ceux des villes de Levallois-Perret et de Neuilly-sur-Seine, ont fait l’objet d’une coupure d’électricité géante pendant plus de 48 heures.A l’origine de la panne un incendie survenu dans un poste de transformation à Levallois-Perret, le samedi matin.
Pour rétablir l’alimentation électrique, ERDF avait déployé une trentaine de groupes électrogènes sur les communes de Levallois et Neuilly-sur-Seine, les deux les plus touchées par la coupure. D’autre part, cette panne avait obligé les commerces, dont un shopping center haut-de-gamme à fermer leurs portes le premier samedi des Soldes…les générateurs de secours mis en place n’ayant pas tenu !
En préambule de l’audition de Madame Sophie DESCHIENS, Adjoint au Maire de Levallois-Perret et de la direction d’ERDF Ile-de-France par le Haut comité français pour la défense civile ce Jeudi 14 Février 2013, afin de mieux analyser cette crise, nous vous présentons le dispositif de gestion de la crise mis en place par la Ville de Neuilly-sur-Seine.

Rappel des faits

Samedi 12 janvier vers 7 h 45, un poste « source » situé à Levallois et alimentant les transformateurs de distribution de la totalité de Levallois, d’une petite partie de Courbevoie et de 60 % de Neuilly, a pris feu, provoquant une interruption de la distribution du courant. Dès 8 heures, un premier contact a été établi par la mairie avec ERDF.

Mais c’est seulement en fin de matinée, que la Ville a été informée par ERDF que la crise risquait de durer. Aussitôt, le Maire a décidé la création d’une cellule spéciale qui s’est réunie dès 13 heures. ERDF y a dépêché un de ses ingénieurs afin d’assurer la liaison avec la cellule de crise ERDF située à son siège, à Nanterre.

  • Élus et services mobilisés pour informer et accueillir

Une plateforme téléphonique municipale, spécialement dédiée à la panne, a été mise en place pour répondre aux légitimes demandes d’information de la population. Du personnel municipal, épaulé par de nombreux élus, a été appelé pour permettre l’accueil à l’Hôtel de Ville des Neuilléens qui souhaitaient se réchauffer, se restaurer, ou y passer la nuit. Cet accueil a été assuré durant tout le week-end. Pour leur part, la Protection civile et la Croix-Rouge ont spontanément mis à disposition leurs équipes pour se rendre au domicile de personnes âgées ou fragiles.

Par ailleurs, c’est par le biais du compte Twitter du Maire et de la plateforme téléphonique municipale que de nombreux habitants ont fait part de leur situation, informations relayées en temps réel auprès d’ERDF.

  • Une cellule de crise renforcée

erdf_groupeelectroDimanche matin, le Maire a saisi directement la présidente d’ERDF pour que soit renforcée l’action de l’entreprise sur le territoire de Neuilly. À sa demande, une équipe complète d’ERDF est venue épauler la cellule de crise municipale et permettre de répondre plus rapidement aux demandes de la population. Cette cellule de crise a été maintenue jusqu’au vendredi suivant. La Ville a pu ainsi accompagner et faciliter l’installation des 26 groupes électrogènes qui ont été implantés sur le territoire de la ville au cours du week-end, les derniers arrivant dans la nuit du dimanche.

  • Ouverture d’enquêtes

Au regard de la gravité et de la durée de la crise, de ses conséquences pour la population, Jean-Christophe Fromantin et Patrick Balkany, député maire de Levallois, ont demandé conjointement l’ouverture d’une enquête parlementaire et la création d’une commission d’enquête chargée d’effectuer un bilan des installations ERDF sur tout le territoire français et d’émettre des recommandations destinées à renforcer la sécurité des installations. Une enquête interne est par ailleurs en cours au sein de l’entreprise ERDF.

Distribution de l’électricité : comment ça marche

Le courant électrique est transporté du lieu de production au secteur de distribution en très haute tension, 225 000 volts. Le réseau de transport aboutit dans des postes « source » qui transforment la tension du courant en 20 000 volts et le délivrent à un réseau de distribution via des postes situés dans les quartiers. Ces postes transforment la tension de 20 000 volts en 230 volts à destination du réseau qui alimente les particuliers, les entreprises, etc. Cette structuration est faite pour éviter de trop grandes pertes de courant dans la distribution. En effet, plus la tension est élevée plus le courant peut être transporté sur de longues distances sans perte notable.

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*