Situation hydrologique et hydrogéologique au 1er janvier 2014 : les prochaines gouttes feront déborder le vase

ParapluieGlobalement, les précipitations depuis septembre restent au-dessus des normales. Seules les régions du Languedoc au delta du Rhône et au sud du Massif central restent encore déficitaires. Quant à l’indice d’humidité des sols, il est partout proche de la saturation en ce début d’année. De leur côté, les nappes phréatiques, compte tenu des précipitations « efficaces », continuent à se régénérer. Alors, vivons nous une année exceptionnellement humide ! Pour l’instant, selon météo France, c’est non puisque sur une période de référence de deux décennies (1981-2010), les apports pluviométriques restent inférieurs à la normale de plus de 15 %.

Précipitations : des apports pluviométriques globalement importants

Bilan précipitations fin 2013

Après un mois d’octobre plutôt arrosé, novembre 2013 fut aussi remarquable par le nombre de jours de pluie supérieur à la normale avec quelques records mensuels sur le piémont pyrénéen, avec notamment 277 mm à Tarbes-Ossun (65), 261 mm à Saint-Girons (09), 258 mm à Luchon (31) ou 255 mm à Mouthoumet (11).

En décembre, les deux dernières semaines ont été très été perturbées avec plus de 150 voire 200 mm sur l’ouest de la Bretagne et l’est de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. On enregistre ainsi 251 mm à Cannes (Alpes-Maritimes) et 256 mm à Brest (Finistère), ainsi qu’un record mensuel à Seillans (Var) avec 262 mm, dont 133 mm pour la seule journée du 19.

pluies_bretagne_decembre_2013_janvier_2014Du 23 au 25 décembre, on relève de fréquents records de pluie en 24 heures en Bretagne avec pour le 23 : 39 mm à Rennes (Ille-et-Vilaine), 43 mm à Nord-sur-Erdre (Loire-Atlantique), 65 mm à Louargat (Côtes-d’Armor), 78 mm à Pontivy (Morbihan) et 84 mm à Spézet (Finistère).

Si globalement, les précipitations depuis septembre restent au-dessus des normales, elles restent toutefois inférieures à la normale (période de référence 1981-2010) de plus de 15 %.

Situation des nappes d’eau souterraine : 84% sont supérieures à la normale

Même si le niveau des nappes au 1er janvier 2014 est hétérogène d’une région à l’autre, la très grande majorité des réservoirs (84%) affichent un niveau normal à supérieur à la normale. Les secteurs où la situation est favorable (niveau supérieur à la normale) sont assez inégalement répartis sur le territoire (Alsace, vallée du Rhône, est du Bassin Parisien ou ouest du pays). La situation des nappes en ce début d’année est liée à une période de recharge qui s’installe dans le temps à la faveur de précipitations globalement au-dessus des normales depuis septembre sauf pour les régions du Languedoc au delta du Rhône et au sud du Massif central.

BRGM nappes

Ressources en eau du sol : une saturation quasi générale

humidité des solsAu 1er janvier, l’indice d’humidité des sols est partout proche de la saturation hormis sur le pourtour du golfe du Lion et du littoral du nord des Landes au Bassin d’Arcachon. La Bretagne et la Loire-Atlantique ayant été bien arrosées et ayant subi d’importantes inondations présentent une humidité des sols en excédent de 20 à 30 %.

Barrages – Réservoirs

Le niveau de remplissage des barrages est en augmentation par rapport au mois précédent, à la faveur des pluies abondantes observées sur tout le territoire au cours du mois de novembre. Ce niveau de remplissage est généralement supérieur au niveau normalement observé à la fin novembre.

niveau des barrages

Focus sur l’état de remplissage des grands lacs de Seine au 16/01/2014-08h00

situation grands lacs 16 janvier

Cliquez sur la carte pour obtenir la situation actualisée

Share Button

Publié par

Patrice-Louis Laya

Avec plus de 35 ans d'expérience dont 10 ans dans le Groupe BASF, 20 ans dans la sphère IBM (Business Partner, Agent, Architecte solution sécurité), et la création en 2005 d'un Pôle dédié à l'infomédiation sur les problématiques du risque majeur et l'architecture des TIC appliquées aux risques majeurs, Patrice-Louis LAYA a été appelé par le HCFDC pour créer et animer ce blog sur la Résilience et la Sauvegarde des territoires au travers de sa structure dédiée au community management et à la communication digitale e-relation Territoriale. Depuis janvier 2012, Patrice LAYA est auditeur de la Session Nationale Résilience et Sécurité Sociétales. Il a par ailleurs, une formation initiale en agronomie, complétée par une maîtrise d'informatique appliquée à la gestion et un DESS en ingénierie de l'innovation. Dialoguer sur Twitter : @iTerritorial - sur Facebook : http://www.facebook.com/Plan.Communal.Sauvegarde Par mail : espace.territorial@online.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*