42 communes du Gard unissent leur PCS afin de disposer d’un système d’alerte des populations mutualisé

Face aux nombreux risques naturels et industriels, les 42 communes qui composent l’agglomération du Gard Rhodanien ont décidé de s’unir. D’ici à la fin de l’année 2014, elles feront toutes partie prenante du Plan communal de sauvegarde (PCS) qui doit minimiser les risques de catastrophes naturelles et industrielles. Une nécessité quant on sait que l’Est du département est frappé par sept risques majeurs “que sont les inondations, les feux de forêt, le tremblement de terre, le transport de matières dangereuses, le nucléaire, la rupture de barrage et les mouvements de terrain “, énumère Jean-Pierre Charre, maire d’Orsan et délégué à la sécurité et aux risques majeurs à l’agglomération.

pcs communes Gard RhadanienLe plan communal de sauvegarde permet aux communes d’agir en cas d’incident. En prévenant dans un premier temps les populations d’un risque. ” Pour cela, le fichier Cedralis, géré par une société extérieure, a récupéré tous les numéros des habitants des communes qui pourront ainsi être prévenus en cas de risques de crue par exemple “. Seuls les personnes sur liste rouge ne sont pas encore comprises par ces fichiers. Le PCS permet aussi aux communes de mieux gérer l’état d’urgence ” notamment si des quartiers doivent être évacués “, indique Jean-Pierre Charre. Jusque-là, seulement 25 communes étaient équipées de ces systèmes. En 2013, six de plus sont venues rejoindre le réseau ” et le reste suivra d’ici 2014 “.

Si ces mesures, qui ont coûté la bagatelle de 70 000€ à l’agglomération du Gard Rhodanien, n’empêcheront pas les catastrophes, elles permettent une meilleure communication et donnent aux communes des moyens plus efficaces pour agir. Ainsi, les maires connaissent les risques et peuvent prendre des décisions plus à propos en cas de problème. Des formations ont été données au personnel des communes concernées. ” À ma connaissance, cela n’existe pas ailleurs surtout sur un nombre si important de communes “, se satisfait Jean-Pierre Charre, qui n’hésite pas à qualifier ces mesures de ” novatrices “. Espérons néanmoins qu’elles ne serviront pas trop.

Evolution historique du nombre de Plans Communaux de Sauvegarde dans le Gard (2003 – avril 2012)

Sur les 353 communes gardoises, 214 ont l’obligation au titre de la loi de modernisation de la sécurité civile (n°2004-811 du 13/08/2004)n avril 2012 (dernier chiffre publié par l’Observatoire du Risque Inondation dans le Gard), 81% des communes étaient  engagées dans une démarche PCS et 154 PCS étaient approuvés.
Depuis 2006, la progression de PCS approuvés se situe EN moyenne à 20 PCS/an.

PCS dans le GardFichiers attachés

carte_pcs_avril_2012 DDRM 2013 du Gard

Share Button